Passage du Fcfa à l’Eco: « il n’y a pas lieu de craindre une dévaluation »

Politique

L’ancien ministre sénégalais de l’Economie et des finances, Amadou Ba, se veut clair: il ne s’agit pas d’une dévaluation derrière la fin annoncée du franc Cfa.

Invité de l’émission Jury du dimanche sur Iradio, il déclare ceci: « Aujourd’hui, les conditions économiques sont telles qu’il n’y a pas lieu de craindre une dévaluation.

Notre économie au niveau de l’union (Uemoa) est sur les bons rails. Elle est bien portée par le Sénégal et la Côte d’Ivoire qui sont des pays très stables sur le plan macroéconomique. Donc, il n’y a rien qui puisse justifier qu’il y ait une évolution au niveau de la parité ».

Pour ce qui est de la monnaie unique dans l’espace Cedeao, il a assuré que le processus a été lancé depuis longtemps. Mais, admet-il, ledit processus sera long et complexe.

« Techniquement, il va être difficile d’arriver à une monnaie unique pour les pays de la Cedeao en 2020 », ajoute-t-il, informant que pour les pays membres de l’Uemoa, les discussions sont en cours pour mettre en circulation l’Eco vers la fin du premier semestre de 2020.

Related posts

Leave a Comment