Scènes de violence à Kaolack : Babacar Chadya Sokhna condamne…

Le langage de la violence s’est fait encore entendre , hier, dans l’arène politique de  Kaolack. La voiture personnelle de  Mohamed Ndiaye « Rahma « , candidat de BBY pour la municipalité de Kaolack, a été visée et  caillassée et sa pare-brise sauvagement détériorée. Les auteurs de cet acte de violence seraient des proches du camp de Serigne Mboup, l’autre tête de liste de la Coalition « And Nawlé » pour la Mairie de cette localité. Selon nos radars, ces événements malheureux se sont passés à Touba Ndorongue,  près du domicile du patron de CCBM. Une attitude qui n’agrée pas Babacar Chadya Sokhna, tête de liste proportionnelle de la Coalition présidentielle.  Dans une note parvenue à nos soins, le responsable politique de l’Alliance Pour les Forces de Progrès ( AFP) a énergiquement déploré ce qu’il appelle, de la barbarie cruelle: » Je condamne fermement cet acte de violence et de barbarie cruelle ( l’expression n’est pas de trop !). J’appelle au calme et à la sérénité. On doit faire preuve de fair-play car, nous sommes tous des fils de Kaolack. Ce qui nous unit est beaucoup plus important que ce qui nous divise », a regretté le jeune progressiste avant de renchérir : »La politique, ce n’est pas de l’animosité mais, plutôt un débat d’idées constructives et, pas destructives.  Rien ne sert de se bouffer le nez. Que l’autre camp revienne à la raison. Ils sont envahis par la peur de perdre. Qu’ils cessent ces actes ignobles et irresponsables qui ne leur grandissent point. Le BBY cristallise, aujourd’hui, les espoirs des populations de Kaolack et que personne ne peut l’arrêter », dira-t-il, au finish.

Previous post Séance de travail, rencontre avec Biya…Semaine décisive pour le foot africain !
Next post Gré à gré de 200 milliards de Fcfa à la Sar : Nouvelles révélations sur un «tong-tong » entre actionnaires