Protection des tortues marines et des oiseaux de mer : 62 prises accidentelles enregistrées dans 7 pays

Selon Ahmed Diamé, coordonnateur du projet « Réduction des prises accessoires d’oiseaux et de tortues de mer dans les pêcheries industrielles en Afrique de l’Ouest », « Les pêcheries de palangre ont un impact considérable sur les tortues de mer et les oiseaux. Nous devons avoir plus d’observateurs qu’on doit aussi former pour obtenir plus de données. Déjà 40 observateurs sont formés pour atteindre nos objectifs. Plus les observateurs sont nombreux, plus nous pouvons obtenir assez de données ».
Pour Ibrahima Diouf, chef division pêche maritime à la direction des pêches, « Les dégâts sont très importants en ce qui concerne les tortues et les oiseaux. Nous vivons dans un écosystème où chaque élément est important. Il faut tout faire pour préserver la vivacité de cet écosystème en évitant les mortalités de certaines espèces ».
Ce projet d’une durée de cinq ans, avec une phase de deux ans, est financé par la Fondation MAVA pour la nature à hauteur de cinq millions d’euros et est mis en œuvre par l’ONG BridLife international.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Tesla condamné à payer 137 millions de dollars à un ex-employé victime de racisme
Next post Accusé d’avoir violenté une femme, le représentant des Sénégalais à Khemiss s’explique