add share buttons
November 30, 2021

Tesla condamné à payer 137 millions de dollars à un ex-employé victime de racisme

Read Time:1 Minute, 45 Second

Un jury californien a condamné l’entreprise automobile Tesla à payer à un ex-employé noir 137 millions de dollars de dommages et intérêts, pour avoir fermé les yeux sur le racisme que subissait l’homme dans une usine du groupe, un jugement qui devrait secouer les entreprises américaines, selon son avocat.

“Ils ont décidé d’un montant qui pourrait servir de sonnette d’alarme pour les firmes américaines”, a déclaré mardi à l’AFP Larry Organ, avocat spécialiste des droits civiques. “Ne vous comportez pas de façon raciste et ne laissez pas le racisme perdurer”.

Engagé via une agence de recrutement, Owen Diaz a travaillé comme opérateur de monte-charge entre juin 2015 et juillet 2016 dans l’usine de Fremont en Californie du constructeur de véhicules électriques, où il a subi des insultes racistes et un environnement de travail hostile, selon des documents judiciaires.

Durant le procès, Owen Diaz a expliqué que les Afro-Américains de l’usine, où son fils travaillait aussi, étaient régulièrement victimes de surnoms racistes et de dénigrement.

Un jury californien a condamné l’entreprise automobile Tesla à payer à un ex-employé noir 137 millions de dollars de dommages et intérêts, pour avoir fermé les yeux sur le racisme que subissait l’homme dans une usine du groupe, un jugement qui devrait secouer les entreprises américaines, selon son avocat.

“Ils ont décidé d’un montant qui pourrait servir de sonnette d’alarme pour les firmes américaines”, a déclaré mardi à l’AFP Larry Organ, avocat spécialiste des droits civiques. “Ne vous comportez pas de façon raciste et ne laissez pas le racisme perdurer”.

Engagé via une agence de recrutement, Owen Diaz a travaillé comme opérateur de monte-charge entre juin 2015 et juillet 2016 dans l’usine de Fremont en Californie du constructeur de véhicules électriques, où il a subi des insultes racistes et un environnement de travail hostile, selon des documents judiciaires.

Durant le procès, Owen Diaz a expliqué que les Afro-Américains de l’usine, où son fils travaillait aussi, étaient régulièrement victimes de surnoms racistes et de dénigrement.

Huffington.fr

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Tribunal de Dakar: Le procès Aïda Mbacké et 8 autres affaires renvoyés à cause de la chaleur
Next post Protection des tortues marines et des oiseaux de mer : 62 prises accidentelles enregistrées dans 7 pays