VARIANT OMICRON: L’UA ET L’ONU CONDAMNENT LA « SÉGRÉGATION » CONTRE L’AFRIQUE

Antonio Guterres et Moussa Faki Mahamat se sont affichés ensemble dans l’indignation, en réaction aux fermetures de frontières annoncées ici et là. Le chef de l’ONU a martelé que l’Afrique était doublement « condamnée » dans cette pandémie, en n’ayant pas accès à suffisamment de vaccins d’abord, et en étant maintenant bloquée dans sa reprise économique. Il a eu des mots durs : « On a les instruments pour voyager en sécurité. Alors utilisons ces instruments pour éviter ce genre… si vous me permettez de le dire ainsi… d’apartheid du voyage ! »

Cette injustice, cette ségrégation non justifiée, le président de la commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat les a déplorées également. D’autant que ces restrictions tombent en ce moment d’été et de fêtes de fin d’année, synonymes de reprise touristique et économique. « Il a été révélé que ce virus là existait dans un ou deux pays européens bien avant les révélations faites par l’Afrique du Sud », a notamment indiqué le président de la commission de l’Union africaine.

Et Moussa Faki Mahamat a expliqué que son organisation, l’ONU, l’OMS et le CDC Afrique font tout pour faire comprendre à ces États que, scientifiquement, ces restrictions ne sont pas justifiées, en espérant qu’ils les lèvent rapidement.

RFI

Previous post DIOURBEL: 10 PERSONNES ARRÊTÉES POUR SACCAGES DE TROIS BUS
Next post PROTECTION DE L’ENVIRONNEMENT: MACKY SALL ANNONCE DE NOUVELLES MESURES