Un talibé qui prend le contre-courant de son Cheikh par « Buur sine »

Élu local à Touba et député à l’Assemblée nationale du Sénégal, le sieur Abdou Lahad Seck « Sa Daga » nous montre qu’il est impassible à l’envie et à la volonté de Serigne Mountakha Bassirou à voir un pays apaiser et un Touba unis pour le meilleur devenir des Sénégalais. 


Nous nous rappelons les paroles du guide religieux de Touba disant qu’il bénit le Président de la République avec la fameuse phrase  » Ngeureumal Serigne Touba » et qu’il prenait en témoin tous les citoyens du pays pour ça. 
Nous avons vécu les évènements de mars, nous avons essuyé des crises nationales et pour ne pas dire le chaos. 
Un pays se construit en équipe, mais quand un délinquant figure dans l’association qui doit diriger le pays, il faut le signaler et prendre les mesures idoines pour freiner son labeur à semer la zizanie dans la tranquillité des citoyens. 


Accuser un membre du protocole du président de faiseur de décideur dans l’appareil d’État et de choisir à la place du locataire du Palais et un délit et un crime contre nos valeurs et le respect des règles d’éducations de chez nous. 
On peut être en manque d’argent et vouloir se faire entendre, on peut manquer de considération dans son parti et le faire savoir, mais jouer au manipulateur pour ternir l’image d’un respectueux serviteur du Président de la République et une offense à la souveraineté nationale. 


On n’est jamais assez bête, dès qu’on pense comme un  » Né dans la savane ». Il est évident que notre hôte du Buzz actuellement a sûrement contracté avec l’opposition pour des raisons dont nous savons. 
Salir l’entourage du Président sur une question aussi cruciale reviens à accuser le chef de l’État de deals dans sa gestion du devenir des Sénégalais.

Souvenez-vous des réactions et attaques qui se multipliaient contre le Président Macky Sall avec les propos tenus par Mbagnick Ndiaye, ancien ministre de la Culture et de la communication qui avait soulevé une vague de contestation de toute l’opposition à l’époque et beaucoup de souteneurs même du Président Macky Sall.
Avec cette nouvelle bêtise de Sa Daga, certains Sénégalais rancunier du Benno Bokk Yakkar vont se ruer pour dire « nous n’avons  pas élu Mr Diop Pape Samba”.
Nous voulons rappeler aux Sénégalais et Sénégalaises l’article 49 alinéa 2 de la constitution sénégalaise. Une disposition qui stipule : “sur proposition du Premier ministre, le président de la République nomme les ministres, fixe leurs attributions et met fin à leurs fonctions.” et personne d’autre.


Les populations depuis un bout de temps se rendent compte de la rupture tant incarnée par le Président et qui consiste à poser les actes autrement, dans l’intérêt exclusif de la communauté. 


Nous pensons alors que monsieur le député a mordu la pierre taillée par la bonne gouvernance qui enjolive la démarche du Président Macky Sall « la patrie avant le parti ». Monsieur Seck, soyez un acteur de la paix sociale, un défibrillateur qui intervient quand le cœur de la nation subit une attaque cardiaque. 
Mais vous avez sûrement vendu votre âme aux forces obscures encagoulées dans l’opposition et une certaine société civile.
Avec l

es témoignages que nous avons reçus, votre cible honorable est plus honorable que vous. 
Il est plus juste et intègre que vous ne le pensez, certainement il est l’eau qui freine et éteint les braises que vous soulever de vos antres souterrains.


«  »Buur Sine » » »

Previous post Evaluating Relationship Customs
Next post Télécoms : La Sonatel rembourse 3,250 milliards FCFA de dettes à ses créanciers le 16 janvier 2022