add share buttons
July 31, 2021

POUR UNE MEILLEURE PRISE EN COMPTE DES ENJEUX ENVIRONNEMENTAUX ET L’ATTEINDRE DES ODD : Le MEDD valide son programme d’envergure pour le secteur de l’environnement

Le Ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD) s’est lancé depuis 2016 dans un processus de formulation d’un Programme d’Envergure pour le Secteur de l’environnement (PESE). Ce document vise à améliorer davantage le cadre de pilotage et à assoir une gouvernance plus cohérente s’inscrivant dans une approche plus synergique et programmatique des interventions afin de répondre aux orientations internationales, nationales et territoriales. Le PESE, initié depuis plus d’un an, se veut une plateforme unique de mise en cohérence des stratégies thématiques et repère pour l’ensemble des initiatives visant le secteur de l’environnement et des ressources naturelles afin de faciliter, la prise en compte de la transversalité de l’environnement et du développement durable, dans les politiques de développement et renforcer la contribution du secteur de l’environnement au Produit Intérieur Brut (PIB). Il servira de référentiel et de cadre d’opérationnalisation en trois phases de la Politique environnementale du Sénégal pour la période 2019-2030. Ce programme prend également en compte les thématiques émergentes et les engagements du Sénégal relatifs entre autres aux Objectifs de Développement durable (ODD) à l’horizon 2030, à l’accord de Paris sur le climat, à l’agenda 2063 de l’Union Africaine (UA) « l’Afrique que nous voulons ».
C’est dans ce contexte que le du ministre de l’environnement et du Développement Durable (MEDD) a sollicité l’accompagnement du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) pour la formulation d’un programme environnemental cadre. Par ailleurs, ce mercredi lors de l’atelier de validation nationale du programme d’envergure pour le secteur de l’environnement Pse, le Conseiller technique N°1 du MEDD, Racine Diallo a soutenu que « cet rencontre constitue l’aboutissement heureux d’un processus d’échange et de co-construction avec les principaux acteurs, des principaux axes majeurs de pilotage du secteur de l’environnement à court et moyen termes ».
Pour Conseiller Technique N°1 le rétablissement de l’équilibre des écosystèmes naturels devient de plus en plus un enjeu majeur pour le Sénégal avec le développement des secteurs émergents tels que celui des mines, du pétrole et du gaz naturel, dont l’exploitation aura des impacts certains sur l’environnement et les ressources naturelles. « La formulation d’un Programme d’Envergure pour le Secteur vise à améliorer davantage le cadre de pilotage et à assoir une gouvernance plus cohérente s’inscrivant dans une approche plus synergique et programmatique des interventions afin de répondre aux orientations internationales, nationales et territoriales » argue-t-il. En effet, estime M. Diallo, le PESE initié depuis plus d’un an, se veut une plateforme unique de mise en cohérence des stratégies thématiques et repère pour l’ensemble des initiatives visant le secteur de l’environnement et des ressources naturelles afin de faciliter, la prise en compte de la transversalité de l’environnement et du développement durable, dans les politiques de développement et renforcer la contribution du secteur de l’environnement au Produit Intérieur Brut.
Paule Kadja TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Zimbabwe : manifestation de l’opposition pour dénoncer “la misère”
Next post GESTION DES RESSOURCES PETROILIERS ET GAZIERES : Le ministère de l’Environnement met en place un dispositif de veille environnemental