Ma réponse à toutes ces femmes qui accusent la société Sénégalaise d’être Responsable de ces drames que nous femmes vivons dans nos foyers !!! Par Salimata FALL

Système et Liberté : L’illusion d’un humanisme qui nous tomberait du ciel ?

L’Homme est à la base du système. Il en a construit les structures, dès lors il est capable de le démanteler, le changer et l’adapter à ses réalités !!!

Certains disent que l’on ne peut rien faire parce que c’est le système. C’est l’avis des techniciens qui pensent qu’il faut toujours rester dans le cadre préétabli pour l’équilibre !

Les artistes eux disent qu’il suffit de changer le système !

Et je suis de ceux qui ont un cœur d’artiste et une tête de technicienne !!!

C’est l’homme qui fabrique et manipule les systèmes, sa manière d’exprimer son pouvoir et sa liberté d’innover !!!

Engageons-nous pour les causes qui nous tiennent à cœur !!!

Cette philosophie du renoncement à l’action ne nous mènera nulle part !!!

Il ne s’agit pas de nous battre sur une sorte de scolastique nouvelle comme cela a été dans le passé…

Il ne s’agit pas non plus de mener une espèce de guerre entre tyrans et sages…

Comme j’en ai bcp entendu parler ces derniers jours sur la toile et à travers les médias !

C’est plus profond que cela !

l nous faut nous poser et réfléchir, tous ensemble sur la construction d’un projet commun de société !

Un projet commun parce qu’il nous mettra d’accord sur l’essentiel !

Sur le type de SOCIÉTÉ QUE NOUS SOUHAITONS !!!

Les psychanalystes nous apprennent que la répétition TUE mais aussi elle est PÉDAGOGIQUE !

Oser le changement ce n’est pas RENONCER à son histoire ni même l’oublier ou la détruire mais marcher avec, de manière innovante !!!

Refuser la répétition qui nous consume et accepter celle pédagogique !

C’est cela S’ENRACINER et S’OUVRIR !!!

Le praxis est notre cheval de guerre !

Arrêtons ce dévergondage rhétorique !!!

Je ne suis pas philosophe et ne saurais aborder cette question de manière philosophique par carence avouée mais j’ai envie d’inviter nos philosophes africains et sénégalais à se pencher à nouveau sur ce thème en ces temps de troubles sociales qui secouent le pays et nous entraînent dans cette atmosphère schizophrénique !!!

Pour éviter d’être trop long cette fois-ci, je vous livre ma réponse :

« Je ne me sens responsable de rien du tout (ce drame familial) !

Tous les jours, au Sénégal et dans la diaspora, des hommes et des femmes prennent leurs destins en main et divorcent !

C’est un drame familial qui mérite comme tout fait social, une réflexion profonde ; mais personnellement en tant que membre de la société sénégalaise, je ne me sens aucunement responsable !!!

Voilà mouy leer !

Les extrapolations dafa dooyyy !

Chacun d’entre nous doit assumer ses responsabilités !!!

Rosa Park quand elle a décidé de poser cet acte anti ségrégation raciale, en refusant de céder sa place dans l’autobus elle avait décidé de prendre ses responsabilités !!!

La femme SOCLE de la Famille Africaine doit prendre ses responsabilités et de manière claire, sans hypocrisie !!!

Tous les jours des femmes malgré cette fragilité que l’on nous colle à la peau, se lèvent et se battent pour être autonomes !

Chaque jour des femmes se lèvent pour lutter contre certaines injustices sociales !

Chaque jour des femmes posent des actes inhabituels qui surprennent leurs peuples !!

Il suffit d’observer l’évolution de notre société pour comprendre que La Femme Sénégalaise est capable de CONSTRUIRE le type de SOCIÉTÉ qu’elle souhait et quand elle le décidera !

Combien de femmes scolarisées ?

Combien de femmes entrepreneuses ?

Combien de femmes cadres ?

Combien de femmes politiciennes ?

Combien de femmes fonctionnaires ?

Combien de femmes…

La société c’est nous !!!

Et nous avons démontré que quand nous voulons nous pouvons !!!

Qui aurait pensé qu’un jour au Sénégal des jeunes filles encore célibataires ou divorcées pourront sortir de chez leurs parents pour aller vivre dans un logement en toute indépendance ?

Toutes les sociétés ont mené des luttes utiles pour la liberté et l’autonomie !

Parce que l’autonomie ne donne pas forcément la liberté !

Arrêtons, nous femmes de nous cantonner dans cet état d’esprit de victimes enchaînées par une société qui a ses tares, comme toutes les autres sociétés d’ailleurs !

Si nous sommes capables de nous lever comme UNE pour ces futilités que je ne veux pas nommer, Alors donnons plus d’importance à notre condition de femme et de membre de la société et il nous sera possible de défendre ensemble notre condition de femme !!!

La société n’est pas une entité abstraite qu’il faut indexer à chaque drame !!!

La société c’est toi, c’est l’autre, c’est moi, c’est Nous !!!

Quand les femmes seront solidaires et auront un projet commun, la société telle que on l’entend dans notre imaginaire changera comme nous l’aurons voulue toutes ensemble !!!

Nous avons pourtant atteint cette masse critique qui peut bouleverser tout système, la démanteler et la reconstruire mais nous nous y refusons par hypocrisie, par manque d’ambition, par souci de profit !!!

C’est notre transfert de responsabilités qui plombe l’évolution de la condition féminine au Sénégal !!!

Continuons à nous insulter et à concurrencer de choses futiles et inutiles, en l’an 3000 ce discours que vous tenez aujourd’hui et ici sera encore d’actualité !!!

Le problème ce n’est pas cette société que l’on présente comme monstrueuse, castratrice et antipathique qui jette ses enfants dans la gueule du loup !

Le problème c’est avant tout et au delà de tout l’imbécilité des femmes!!!

Oui !!!

Il faut oser appeler chaque chose par son nom !!!

La déchirure est à notre niveau !

Nous sommes des adeptes de la facilité !!!

Ce sont nous-mêmes, femmes qui disons « Lo bagn sa morom nangu !!! »

« Bateau demm bateau coster »

« Kou topoto wul sa djeukeur bou guéné niou topotoko »

« Lo mougnoul dou la fa fek »

Et bien d’autres !

C’est la CONCURRENCE SANS TÊTE NI QUEUE qui nous enchaîne !!!

Nous n’avons plus le droit d’accuser cette société ou alors proposons un projet commun et à partir de là, il sera plus facile de déterminer les entraves à sa mise en œuvre, pour mieux les dénoncer et combattre !!!

Une société qui produit les types de personnalités féminines que l’on rencontre au Sénégal 🇸🇳n’est plus une société à laquelle la femme dit « ferme-moi» !!!!

Nous femmes avons le pouvoir mais aimons et sommes attachées aux facilités qu’offre cette société que nous traitons de bourreau !!!

Aujourd’hui, nous sommes le problème !!!

Nous refusons de nous concentrer sur l’essentiel chacun veut voir midi à sa porte !!!

Je me sens responsable de mes actes et que chacun prenne ses responsabilités !!!

Je ne suis pas entrain de me désolidariser !

Non !

J’ai compris, que c’est l’égoïsme le boulet qui nous empêche de prendre notre envol, en ayant la tête sur les épaules et sans singer des communautés qui n’ont pas les mêmes projets de société que nous !!!

Personne ne fera ce travail de libération à notre place !

Si nous nous y refusons, alors considérons que cette société à laquelle nous transférons toutes nos responsabilités n’est personne d’autre que NOUS FEMMES, MERES de la Nation !!! »

Vous connaissez ma spontanéité sur les sujets qui me tiennent à cœur !

Je ne me relis pas mais reviendrai pour correction !

Retenez que le fond est assumé et ne changera point !!!

Par Salimata FALL

Previous post Afrique de l’Ouest : un nouveau « Wali » pour l’État Islamique.
Next post Camp Abdou Diassé : Sonko, Gackou et Barth libérés