Kaolack-Mariama Sarr et ses proches écartés des listes de BBY: El Hadji Malick Gueye crache du feu sur « Rahma » et Cie…

La bataille du Saloum aura bien lieu. La récente publication de la liste des investis de la Coalition présidentielle, le Benno Bokk Yakkar, à Kaolack est  source de grincements de dents. Zappés des listes, El Hadji Malick Gueye de Lat Mingué vient dec ruer sur les brancards en promettant l’enfer à Mohamed Ndiaye « Rahma  » et sa bande: » Ce qui vient de se passer est tellement grave. Qui peut imaginer aller dans une élection dans le Saloum en excluant le mouvement « And Suxaali Sine Saloum Ak Sénégal » dont je suis le Coordonnateur ? Nous ne figurons ni sur la liste communale ni sur celle départementale au niveau de Kaolack.

C’est impensable. Personne ne peut l’accpeter. Même la Mairesse sortante de la Ville de Kaolack, Madame Mariama Sarr ainsi que ceux qui lui sont proches, sont chassés des listes.  C’est inconcevable. L’entreprise sournoise est bien connue: la mettre en mal avec le Président de la République », peste l’ancien député libéral.  El Hadji Malick Gueye d’avertir: « Que le parti présidentiel et sa Coalition se le tiennent pour dit: si le BBY perd les élections locales à Kaolack, il faut imputer la responsabilité à ceux-là qui ont semé la haine, l’ostracisme et les querelles de bas étage au sein de la mouvance présidentielle ».

La Ministre de la Fonction Publique sera-t-elle comptable d’une éventuelle déconfiture de BBY dans la capitale du Saloum ? El Hadji Malick Gueye se veut aussi  catégorique: « Ils ne doivent  citer Madame le Ministre Mariama Sarr dans aucune situation malheureuse qu’ils   auront à endurer prochainement.  Elle a respecter la consigne du Président Macky en donnant le mot d’ordre à ses militants et sympathisants: battre campagne en faveur du  Bennoo Bokk Yakkar. Elle est l’âme du parti présidentiel, ici,à Kaolack  alors que ceux qui jubilent , aujourd’hui, étaient de l’autre bord. Dans leur folie militante, ils allaient jusqu’à déchirer des affiches du Président Macky en 2012, au premier tour. Mais, ils sont alors  tenus pour responsables d’une probable défaite de la Coalition présidentielle le Benno Bokk Yakkar à Kaolack  » .


Et la question du foncier de refaire surface: »On peut pas aussi comprendre qu’on veut confier les destinées d’une grande ville comme Kaolack à un homme analphabète, un friand de terres. Le Président Macky doit parler sur la question  foncière  à Ngane, Sibassor, Lindiane, Kahone, au marché central de Médina Baye Niass de Kaolack, au Garage Nioro, etc. On ne peut pas faire émerger Kaolack quand l’essentiel de ses terres sont entre les mains d’un mafioso. Qu’on cesse d’importuner les gens. »Rahma « doit nous respecter en revenant  à la raison. Qu’il arrête d’envoyer des nervis chez Mariama Sarr et, ensuite, vouloir la faire porter la responsabilité. C’est ingrat de sa part. Elle ne mérite pas cette méchanceté . Il faut que le Président Macky lui parle avant la tenue de ces échéances », s’emporte-t-il.

Abenatv

Previous post Locales 2022: Les autorités préfectorales vers un pourvoi en cassation, gros nuages sur les élections
Next post Le S.OS de Birahim Seck pour le Mali et la Guinée…