add share buttons
October 27, 2021

INSECURITE ET BITUMAGE DE LA ROUTE HOPITAL- MARCHE CENTRAL :Grand Mbour dans la rue

Read Time:3 Minute, 40 Second

Les habitants de Grand Mbour ont battu le macadam pour exiger l’installation d’un commissariat de proximité et l’achèvement des travaux de la construction du tronçon qui relie l’Hôpital Grand-Mbour au marché central de la ville. C’est que  les travaux qui ont démarré depuis plus d’un an ont connu un arrêt sans que les autorités ne donnent aucune explication aux habitants.

Le manque d’éclairage public, l’insécurité et le bitumage de l’axe hôpital Grand Mbour-marché central sont des doléances dont  les habitants du quartier Grand Mbour exigent  résolution. Grand Mbour est un quartier résidentiel  limitrophe de la commune de Saly vers l’océan atlantique. Depuis plusieurs années, l’insécurité galopante commence à y prendre  des proportions inquiétantes. A cause du manque d’éclairage, ce quartier où habitent beaucoup de nantis est devenu une cible des malfaiteurs qui y opèrent la nuit. Pour les habitants de ce quartier fondé en 1986, cette situation est due surtout au  manque d’éclairage public. La nuit, les activités  des malfaiteurs sont  facilitées  par une obscurité intense. A cause de cette situation, les populations ont crié leur ras-le bol pour qu’on puisse ériger un poste de Police dans leur localité. Selon Patrick Mounaty Coly, cette situation doit être réglée pour lutter contre l’insécurité. «Nous demandons de l’éclairage public dans notre quartier. La nuit, personne ne sort à cause de l’insécurité. Les malfaiteurs qui ont un avantage à cause de l’obscurité commettent des forfaits avant de disparaitre dans la nature » a pesté le porte-parole des manifestants.

En plus de l’insécurité, les riverains de la route sont victimes  d’une poussière récurrente que soulèvent les véhicules à chaque passage. Cette voie qui est  en réhabilitation depuis presque plus d’un an ne peut pas être achevée. Pour les manifestants, elle fait partie des projets de l’Etat qui avait alloué plus de 15 km à la ville de Mbour. Malheureusement, les populations  qui espéraient voir le bout du tunnel dès que les travaux ont été entamés  devront prendre leur  mal en patience car ils ont constaté  l’arrêt des travaux. C’est pourquoi, les habitants du quartier Grand Mbour ont fait une forte mobilisation, arborant des brassards rouges pour montrer leur ras-le bol.  De l’immeuble Petit Guéye, au robinet Abdou Mané, les manifestants ont scandé des slogans qui renseignent sur leur souffrance «daffa doy! (ça suffit), Grand Mbour réclame le bitumage de la route! Nous sommes malades à cause de la poussière!» sont entre autres leurs slogans scandés en chœur  par les manifestants.

 Pourtant ce n’est pas par faute d’avoir tenté d’une manière passive de résoudre le problème car disent-ils, ils ont contacté plusieurs autorités mais n’ont jamais eu réponse convaincante. Fatigués d’être méprisés, les habitants ont donc à partir de ce moment décidé de se faire entendre. «Depuis lors,  nous rencontrons d’énormes problèmes de santé dus au soulèvement de la poussière latéritique après chaque passage d’une voiture. En plus, les maisons qui jalonnent la route devant lesquelles les habitants y passaient  un temps de repos, à cause de cet état de la route, personnes n’ose plus s’aventurer à le faire. Nous avons des responsables qui ne peuvent plus donner des réponses à nos souffrances,  c’est pourquoi l’association And Taxawu  Grand Mbour demande à l’autorité d’achever les travaux sans délais» a pesté Patrick Mounaty Coly. Cet état de la route dénonce le porte-parole, en plus d’avoir entraîné l’augmentation du prix du transport qui est passé du simple au double, fait que  les personnes âgées et les jeunes souffrent souvent de maladies pulmonaires à cause de la poussière.

Très déçus par le comportement des autorités étatiques et municipales, les manifestants menacent que si l’Etat du Sénégal ne réagit pas, les habitants du quartier grand Mbour promettent de hausser le ton. Pour eux, ils ne peuvent pas continuer à vivre le calvaire à cause de la route. Donc les prochains jours, il vont passer à la vitesse supérieur…

 

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Kédougou : Récital de coran à la mémoire des 3 reporters de Leral décédés dans un accident
Next post NON APPLICATION DE ARRÊT DE LA CEDEAO SUR LE PARRAINAGE : Me Tine engage le combat contre l’Etat du Sénégal