add share buttons
September 17, 2021

EXPLOITATION DE PETROLE ET DE GAZ : Environnementalistes et pétroliers accordent leur violon pour une meilleure l’évaluation environnemen

L’exploitation des ressources gazières et pétrolières constitue un levier pour propulser la croissance économique et le développement social, mais force est de reconnaitre qu’elle présente aussi des externalités négatives telles que la perte de la biodiversité due aux possibles déversements et aux fuites au niveau des points de forage, la pollution de l’air par le torchâte du gaz et la pollution du milieu marin. Seulement pour jouir en toute inquiétude des privilèges économiques qu’offre cette exploitation, il est impérative que la loi sur n°20166-10 portant révision de la constitution en son article 25.2 concernant l’évaluation environnementale soit mis en oeuvre. «Les pouvoirs publics ont l’obligation de préserver, de restaurer…, d’exiger l’évaluation environnementale pour les plans, projets ou programmes et d’assurer la protection des populations». C’est dans cette optique qu’un atelier préparatoire de l’Evaluation environnementale et stratégique du secteur pétro-gazier offshore s’est tenu du 11 au 14 septembre. Durant ces trois jours, les participants ont échangè sur les activités d’exploration et de production pétrolière et gazière offshore au Sénégal afin qu’elles puissent aboutir à une analyse comparative environnementale, sociale et économique de différents scénarii en vue d’aider le gouvernement à prendre les meilleurs décisions pour encadrer la mise en valeur des hydrocarbures en milieu marin. Et assurer la protection de ce milieu et la synergie avec les objectives de développement durable (Odd) ainsi que les engagements en matière de lutte contre les changements climatiques. Pour la directrice de l’Environnement et des établissements classés, Marlyn Diara, une vision stratégique de développement du secteur pétro-gazier qui apportera des réponses claires à tous les enjeux liés à la protection des ressources halieutiques, à la gestion des revenus pétroliers mais surtout au renforcement des capacités de l’administration.
Paule Kadja TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post ENTRETIEN AVEC… Dr: Kane Abdourahmane Président Arix International, Dg Iman “Le parrainage est une élection présidentielle dans une élection présidentielle”
Next post JOURNEE MONDIALE DE LA COUCHE D’OZONE : Les acteurs du secteur froid se mobilisent pour l’élimination du fléau