Détournements tous azimuts : Alioune Tine indexe «la faillite totale» des corps de contrôle et de la justice

Les détournements et autres manifestations de corruption annoncés dans certaines directions générales de sociétés publiques ne font rien d’autre que traduire «l’échec et la faillite totale de tout le système de contrôle et de la justice». C’est là la conviction d’Alioune Tine qui reste d’avis, rapporte Sud Quotidien, que ce phénomène a empiré sous Macky Sall.

Très inquiet de la situation, le fondateur d’AfrikaJom Center impute de fait cette responsabilité au Chef de l’Etat. «A quoi servent l’Ofnac, la Cour des comptes, l’Inspection générale d’Etat, y compris les autres inspecteurs des finances qui font des contrôles internes ? », a déploré Alioune Tine dans l’émission Objection de Sud Fm du dimanche 26 décembre 2021.

Et de faire état d’une faillite totale de tout le système de contrôle mis en place suite aux nombreux cas de corruptions et de détournements dans l’Administration. Invité de Sud Fm, le patron d’AfrikaJom Center a aussi pointé une faillite de la justice sénégalaise. Avant de marteler : «Et la première des responsabilités, à qui cela incombe, c’est le président de la République ».

Alioune Tine a également soutenu que le cumul de fonctions administratives et politiques est l’un des plus grands maux pour ce pays. Le droit-de-l’hommiste d’asséner sans fioritures : «Senghor et Abdou Diouf interdisaient aux agents des finances de faire de la politique. Au sein de l’Administration, il faut faire des appels à candidatures pour certains postes ».

Previous post Relance du secteur de la pêche : La Caps appelle les acteurs à l’unité
Next post De Sanar à Seter : Le parcours inspirant d’Amina Mansour Sène, conductrice du Ter