Burkina Faso : La CEDEAO demande aux militaires de regagner les casernes

La situation est «confuse» au Burkina Faso. Toutefois, la CEDEAO y prête une attention particulière. «Elle suit avec une grande préoccupation l’évolution de la situation politique et sécuritaire au Burkina Faso, caractérisée, depuis le dimanche 23 janvier 2022, par une tentative de coup d’Etat. La CEDEAO condamne cet acte d’une extrême gravité qui ne saurait être toléré, au regard des dispositions réglementaires pertinentes», a-t-on indiqué dans un communiqué parcouru ce lundi 24 janvier.
De plus, elle tient les militaires pour responsables de l’intégrité physique du président Roch Marc Christian Kaboré. «La CEDEAO demande aux militaires de retourner dans les casernes, de maintenir une posture républicaine et de privilégier le dialogue avec les autorités pour résoudre les problèmes», terminent les membres de l’organisation sous-régionale.

Previous post Cheikh Yerim sur les Locales : « C’est l’acte 1er vers la chute… »
Next post Kolda : Mame Boye Diao, nouveau maire, promet son salaire aux étudiants