Blindé mystiquement : Les gendarmes coupent les gris-gris du baron de la drogue M. Diouf pour le neutraliser

Fin de règne d’un puissant baron de la drogue qui exerçait son commerce illicite dans le département de Nioro. M. Diouf a fini par mordre la poussière, face à la ténacité des gendarmes de la brigade de recherches (BR) de Kaolack.
En effet, ce caïd est tombé avec une quantité de 9,5 kg de drogue, dans le village de Diam Wély, en compagnie de son compère S. Sow.
Selon des sources de Seneweb, l’arrestation de ce baron n’était pas du tout aisée pour les hommes du major Nunez. Et pour cause ! Le sieur Diouf était mystiquement blindé.
Le film de l’interpellation musclée de M. Diouf 
Tout est parti lorsque les éléments de la BR de Kaolack ont reçu une information relative à l’existence d’un intense réseau de trafic de chanvre indien, au village de Diam Wély, dans le département de Nioro.
Au cours de leurs investigations, les gendarmes ont localisé le domicile du caïd avant d’observer les va-et-vient dans cette maison. Après une filature, les pandores en tenue civile ont effectué une descente inopinée dans cette concession.
Mais le chef de la bande et ses deux acolytes ont pris la tangente. Qu’à cela ne tienne ! Avec de la détermination, les éléments du commandant Nunez ont réussi à interpeller deux parmi le trio.
Toutefois, un incident est survenu lors de cette mission. En effet, le baron de la drogue, M. Diouf, a opposé une farouche résistance aux hommes en bleu. Armé mystiquement, ce dealer était agressif et les gendarmes ne pouvaient pas le neutraliser, d’après des sources de Seneweb proches du parquet. 
Malgré tout, les éléments interpellateurs ont fait montre de professionnalisme pour l’embarquer sans bavure.
En effet, ces derniers étaient obligés de couper les gris-gris de M. Diouf pour le maîtriser. Au cours de son interpellation, le récidiviste a même blessé légèrement l’un des gendarmes, d’après nos sources.

Arrêtés avec 9,5 kg de drogue, M.Diouf et son compère S. Sow ont été déférés ce mercredi pour association de malfaiteurs et trafic de chanvre indien.

Previous post Manifestations contre la vie chère en Sierra Leone : deux policiers tués, couvre-feu instauré
Next post Transports aériens : le syndicaliste Cheikh Wade accusé de «faux et usage de faux»