Au souvenir d’Ahmed Bachir Kounta: hommage au serviteur de la Nation…

Jeudi 17 janvier 2019 – 17 janvier 2022, voilà 3 ans que le Sénégal pleure toujours celui qui par sa voix, délivrait des messages forts qui résonnent encore. 
Le 17 janvier 2019, les sénégalais ont perdu un Grand Homme. Avec une immense tristesse, le pays a ressenti un vide, Ndiassane a pleuré la perte d’un bienfaiteur, d’un homme multidimensionnel.

Ahmed Bachir , Mouhidine ce grand reporter, ce présentateur hors pair maitrisait parfaitement son métier avec une touche spéciale d’humanité, englobée d’une connaissance exceptionnelle et d’une ouverture au monde qui faisait de lui, un maitre des mots.

A la radio ou à la télévision, il faisait valoir sa grande érudition avec son éloquence. Ahmed Bachir dont la carrière se confond avec l’histoire de la RTS, était et est un modèle. Ses traductions et commentaires des discours officiels et des grands événements, amenaient les sénégalais au petit écran pour écouter les paroles des chefs d’Etat et hautes personnalités.
Seydi Ahmad Bachir comme l’appelait la voix de Ndiassane Cheikh Bou Diop, dans son hommage au petit fils de Cheikh Bou Kounta, a marqué plusieurs générations de par sa voix qui rappelle encore les sermons des Saints Hommes, symboles d’un islam fort.
Père, Professeur, Maître… Guide, quel mot pour le qualifier ? Saint Louis qui a vu grandir Ahmad Bachir, ses rues témoins de l’histoire de cet homme qui comme ses aïeux, a très tôt été bercé au rythme du Saint Coran et de la connaissance de la voie divine, des enseignements du Prophète Muhammad (PSL) et de la lignée des kounta depuis Oqba Ibn Nafi… pourrait certainement donner un qualificatif exact à cet homme.

Débutant dans le milieu journalistique à la radio Saint Louis pour les jeux de l’amitié en 1963, il fut ensuite affecté en 1965 Dakar en tant que Rédacteur en Chef… Début d’une histoire de près de 50 ans.
Sénateur sous le régime d’Abdoulaye Wade, l’homme à qui nous rendons hommage a été une des personnalités marquantes de son époque. Il avait par la grâce de Dieu, le don de rassembler le peuple à travers sa voix qui rappelait les prêches historiques de Mame Abdoul Aziz Sy Dabakh pour qui il avait beaucoup d’estime.
Il fut aussi conseiller spécial dans le gouvernement de Macky Sall. Mouhidine Ahmed Bachir kounta jouissait d’une aura sans conteste au sein de ses pairs et de la famille religieuse des kounta où il était un inamovible porte parole pendant plus de 30 ans.
Ahmed Bachir Kounta était un homme très respecté dans tous les foyers religieux du Sénégal et hors de nos frontières. Son œuvre entre les familles religieuses de Touba, Tivaouane, Ndiassane, Thienaba, Yoff, Medina Baye, Leona… avait poussé le troisième khalife général des mourides à lui donner le surnom de « Assiratoul Moustaqhima » – le droit chemin.
Son esprit d’ouverture son sens d’écoute son verbe facile ont fait de lui une icône dans le milieu du journalisme, un exemple, une référence pour la nouvelle génération.
En ce 17 janvier 2022, les sénégalais, les talibés, la presse, Ndiassane… se rappellent de lui

Previous post Locales à Kolda: Sikilo déroule le tapis rouge à Mame Boye Diao…
Next post Médina(Dakar): Amadou Sow et Cie quittent le BBY pour Pape Diop…