FIXATION DES DUNES : SOS SAHEL APPORTE SON SOUTIEN A LA POPULATION DE LOMPOUL

Pour aider les producteurs agricoles de la zones des Niayes à faire face au risque d’ensablement qui menace leur activité, l’Ong Sos Sahel s’est engagé à réintroduire les arbres dans cette dite zone, en vue de fixer les dunes qui envahissent l’espace de productions. C’est dans cette dynamique, que l’Ong en compagnie de ces partenaires à procéder ce samedi à la plantation de mille d’arbre dans le village de Pouguiki.

La zone côtière des Niayes bénéficie d’un climat idéal et fournit 70% des fruits et légumes du Sénégal. Cependant, cette zone menacée par un risque d’ensablement dû à un défrichage intensif et à des sècheresses croissantes. Pour changer la donne, l’Ong Sos Sahel avec l’appui de ces partenaires notamment l’hôtel Pullman Dakar a organisé, ce samedi, une journée de plantation d’arbres dans la commune de Loumpoul, zone écologique des Niayes (région de Louga). Cette activité entre dans le cadre du déroulement de son programme d’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle ainsi que les conditions de vie des populations du cœur d’Afrique. Ainsi, la délégation qui a accompagné l’Ong Sos Sahel a planté près de mille plantes dans le village Pouguiki (dans Loumpoul). Ces arbres plantés, selon le coordonnateur national de Sos Sahel Sénégal, Adama Fall, permettent de préserver la biodiversité, de fertiliser les sols, de lutter contre l’érosion et d’augmenter les rendements des cultures. «Ils créent un microclimat qui retient l’eau. Les productrices et producteurs soutenus augmentent ainsi leurs revenus et peuvent fournir des produits sains sur le marché » déclare M. Fall. En effet, le fait de réintroduire l’arbre dans les zones envahit par les dunes permet de les fixer afin de protéger les cuvettes maraichères et de mener à bien les activités agricoles. Adama Fall a tenu à préciser que Sos Sahel s’active dans des Niayes depuis 9 ans et compte à son active la restauration de mille hectares de terres restaurés par la plantation de près de 2 millions d’arbres. Sos Sahel a accompagné 622 producteurs et 4 unions partenaires. L’Ong a aussi aidé 1500 exploitations maraichères à adopter des systèmes d’exploitation durables, elle a également permis aux maraichers de d’augmenter à hauteur de 15% grâce à une fertilité accrue des terres agricoles. Venu participer, l’activité de reboisement, le directeur des opérations de l’hôtel Pullman Dakar, Antoine Payan a soutenu que leur structure accompagne les activités qui œuvre pour la protection de l’environnement et la restauration de l’écosystème. « Nous nous investissons dans les agitations allant dans le sens d’améliorer les bien-être des villageois » argue M.Payan.
Satisfait du soutien de l’Ong Sos Sahel à leur égard, le représentant du chef de village de Pouguiki, Ousmane Ba a déclare que c’est grâce à la fixation des dunes que leurs productions agricoles a pu survivre aux menaces climatiques. Toutefois, pour l’augmentation de leurs producteurs, Ousmane Ba lance un appel à l’Etat pour l’obtention de matériels d’agricoles modernes et l’installation d’un forage dans leur localité.
Pour rappel, l’Ong Sos Sahel est une organisme qui s’engage pour conserver la biodiversité et améliorer la sécurité alimentaire des Sahéliens. Elle intensifie ses actions à la question de la biodiversité agricole est plus que jamais d’actualité à l’heure du changement climatique, de la raréfaction des ressources naturelles, de la pression sur les terres agricoles et sous l’ardente obligation de garantir la sécurité alimentaire. Depuis 2OO6, Sos Sahel s’investit aux côtés des producteurs de la zones des Niayes pour la valoriser les potentiel écologique et économique.
Paule Kadja TRAORE

Related posts

Leave a Comment