Risque de famine dans certaines zones du Sénégal: Amadou Diallo balaie toute crainte

700.000 personnes issues de certaines localités du Sénégal sont menacées de famine est-ce la presse a révélé aujourd’hui. Mais Amadou Diallo, coordonnateur régional en financement des risques de catastrophes pour le réseau Start Network de balayer toute crainte de voir ce phénomène se produire. « La stabilité du Sénégal » constitue selon lui l’une des conditions qui fait que le Sénégal « soit hors de portée » de ce phénomène en ces temps qui courent ». « Au Sénégal, nous avons des populations en phase 3 et exceptionnellement en phase 4. Il est très rare que nous arrivons à cette situation.   Les interventions menées par le réseau Start Network et le Gouvernement du Sénégal ont permis d’assister les personnes vulnérables en phase 3 et 4 sur l’ensemble du territoire. Ce projet d’assistance d’urgence, en plus de sa portée humanitaire, constitue une grande innovation du fait de son mode de financement d’une part, mais aussi et surtout de la multiplicité des interventions et des parties prenantes d’autre part. », fait savoir le coordonnateur régional en financement des risques de catastrophes pour le réseau Start Network. La famine dans certaines zones au Sénégal « ne constituera qu’une menace non pas une réalité que vivront » des populations des zones précitées. « Dans le cadre de la sécurité alimentaire, il y a deux rencontres annuelles qui sont faites en mars et novembre. Cela permet d’avoir différents niveaux d’insécurité.  Aujourd’hui le Sénégal est un pays qui a beaucoup davantage, qui a aussi atteint rarement une situation de famine », a dit M Bâ lors d’une rencontre sur la gestion des risques de catastrophe.

Ousseynou Gaye

Previous post Présidence de la République : Certification ISO90001 2015: Ce qu’en pense Birahim Seck (Forum Civil)…
Next post « Ce que je ne peux pas comprendre… »