add share buttons
September 17, 2021

REVUE ANNUELLE DE L’ENVIRONNEMENT : Le secteur évalue et planifie ses projets et programmes

Abdou Karim Sall et ses collaborateurs évaluent les performances accomplies et partagent les programmes prévisionnels en tenant compte des nouveaux défis à travers la revue annuelle du secteur de l’environnement et du développement durable. Ce, dans le but de rendre leur secteur plus performant et d’apporter des réponses durables pour la protection des ressources naturelles, la promotion de l’emploi vert entre autres

Le ministre de l’Environnement et du Développement Durable, Abdou Karim Sall a présidé ce vendredi à Saly Portudal, à la cérémonie d’ouverture de la revue annuelle des projets et programmes de son secteur. Occasion saisie par le ministre pour magnifier les efforts fournis par ces partenaires et collaborateurs en vue de rendre leur département plus performant. En effet, au cours de son discours  le ministre a soutenu que son département  a enregistré un niveau d’exécution technique globale de 73% et une exécution budgétaire de 94% en termes d’engagement et de 93% en termes de liquidation. « Ces résultats me réconfortent et démontrent l’engagement de l’ensemble des acteurs à participer à l’effort global consenti pour l’atteinte des objectifs stratégiques du Plan Sénégal Émergent » apprécie-t-il. Pour lui, cette performance obtenue avec le concours des partenaires techniques et financiers, des collectivités territoriales et des populations, est sans nul doute, liée au dynamisme du secteur avec la mise en œuvre de grandes initiatives parmi lesquelles figurent l’édification de la Grande Muraille verte, la création d’Ecovillages, l’amélioration de la conservation de la Biodiversité et de la gestion Biosécurité, la promotion d’emplois verts. Toutefois, en dépit de ces résultats encourageants, Abdou Karim Sall a déclaré qu’il y a un certain  nombre de défis à relever.

Dans un autre registre le ministre a indiqué quela rencontre  répond à une exigence fondamentale de gouvernance démocratique et vertueuse, de reddition de comptes et s’inspire du principe central de la gestion axée sur les résultats. Ainsi, dit-il « les performances de l’année 2018 ainsi que les activités prévues pour les années 2019, 2020 et 2021 seront partagées, améliorées et validées ensemble .Je vous engage à un examen approfondi de ces performances, des goulots d’étranglement et des gaps à combler ».

A l’en croire, cette revue qui intervient à l’entame du Plan d’Action prioritaire 2019-2023 du PSE, est pour nous une opportunité pour mieux prendre en considération les défis à relever au regard des nouvelles orientations et initiatives majeures définies par le Chef de l’Etat relativement au PSE vert qui intègre la Reforestation durable du territoire national, la transition agro-écologique et le programme « zéro déchet ». « Ainsi, les initiatives entamées à l’image de la créationdel’Agence Sénégalaise de la Reforestation, de même que d’autres en perspectives de mise en œuvre et qui sont en lien avec les nouvelles orientations du Chef de l’Etat, devront faire l’objet d’alignement et d’intégration dans notre cadre de planification » explique M.Sall. Avant de poursuivre ses propos  « La réussite de ces initiatives majeures aura un impact très positif sur la restauration de la qualité écologique et paysagère de nos écosystèmes et l’amélioration des conditions de vie de nos populations ».

Abenatv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post CONTRE LA DÉSERTIFICATION : Le programme ville verte, un mois, une commune lancé
Next post KICK OFF FORUM MONDIAL DE L’EAU : Serigne Mbaye Thiam invite la société civile et les partenaires financiers à s’engager pour le bien-être des communautés