add share buttons

PREPARATION COP 26 : Le Sénégal affiche ses inquiétudes

Read Time:2 Minute, 28 Second

Le Royaume-Uni accueillera la 26ème Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique (COP26) à Glasgow du 1er au 12 novembre 2021. Cet événement planétaire sera organisé le Royaume-Uni, en partenariat avec l’Italie. Le Sénégal veut outre que de la littérature qui existe à propos des changements climatiques et de leur impact.

Certes, la communauté internationale a convenu, à travers l’Accord de Paris sur le climat, de contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C par rapport aux niveaux préindustriels et si possible à 1,5°C, à l’horizon 2100. Un objectif ambitieux , dicté par la science n’est pas hors de notre portée. Cependant souligne le ministre de l’Environnement et du Développement Durable (MEDD), Abdou Karim Sall,  d’après les dernières projections, les émissions de gaz à effet de serre devraient augmenter de 16% en 2030 par rapport à 2010, alors qu’il faudrait une réduction de 25% pour rester en dessous de la barre des 2°Celcius.

Venu présider, la journée de préparation  de la 26e  des La 26ème Conférence des Parties des Nations unies sur le changement climatique (COP26), le ministre de MEDD  la situation a fait comprendre à l’assistance que la situation  climatique en Afrique est  préoccupante.  En effet, dit-il  «si l’on se réfère aux conclusions du rapport d’évaluation des engagements nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 191 pays, le monde est sur une trajectoire de réchauffement de + 2,7°C, dépassant ainsi la limite fixée par l’Accord de Paris ».

Pour lui, dans ce contexte, l’heure est à la mobilisation pour inverser cette tendance inquiétante et dangereuse qui risque de compromettre tous nos efforts de développement.

Abdou Karim Sall, estime que « l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat en 2015 a été un tournant décisif dans la coopération internationale en matière de lutte contre le réchauffement climatique. Cet accord réaffirme la prise de conscience universelle de la nécessité de maintenir le réchauffement climatique à un niveau qui empêche toute perturbation anthropique dangereuse du système climatique ».

Avant d’ajouter : « C’est pour moi un réel plaisir de présider la traditionnelle réunion préparatoire de la participation du Sénégal à la Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques ».

Il a également tenu à présider que «  Le Sénégal, fidèle à sa tradition de pays engagé sur tous les fronts du développement durable, sera présent à ce grand rendez-vous pour joindre sa voix à celles des autres pays africains durement impactés par les effets des changements climatiques ».

Toutefois, il exhorte les membres de la délégation à ne ménager aucun effort pour assurer une participation réussie de notre pays à ce rendez-vous mondial du climat.

Paule Kadja TRAORE

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post France : Le ministre de l’Intérieur ferme une mosquée et une école coranique
Next post Urgent-Décès de Joseph Koto, coach des lionceaux…