Pr. Abdoulaye Sène, coordonnateur national du Mouvement Citoyen « Yokute Dekk-Bi » ; « Il faut redorer le blason de Saint-Louis »

Le coordonnateur national du Mouvement Citoyen « Yokute Dekk-Bi », Abdoulaye Sène promet de reconquérir le passé glorieux de la Saint-Louis, en s’attendant à l’insalubrité, en développant le tourisme, l’aquaculture, l’élevage, l’éducation, l’artisanat entre autres.

SAINT-LOUIS-Le Professeur Abdoulaye Sène est un sérieux candidat à la mairie de Saint-Louis. Contrairement aux autres prétendants, il mène son travail, sans tambour ni trompette ni couverture médiatique. Il fait du renouveau urbain de la ville tricentenaire, son cheval de bataille. « Il faut redorer le blason de Saint-Louis, qui a perdu son lustre d’antan. C’est une ville qui est bien dotée de ressources naturelles et autres atouts dont elle a besoin pour se développer. Mais ses problèmes d’environnement sont visibles. Ils sont relatifs à la gestion des déchets, aux agressions physiques qui perturbent la quiétude des populations (surtout en allant vers Gandon), dans l’arrière-pays de cette vieille cité… », a défendu l’un des candidats à la mairie de Saint-Louis.L’enseignant-chercheur,  sous la bannière de « Yokute Dekk-Bi », a sa vision de la politique. « Je tiens à vous rappeler d’abord que notre pays est arrivé, à un tournant de l’histoire, de sa construction républicaine ; il nous faut sauvegarder et consolider l’emblème des bâtisseurs : un peuple-un but-une foi. Les trois valeurs indispensables qui nous servent de viatique de notre engagement politique « Yokute Demkk –bi » sont : la dignité, la solidarité et  la Téranga », défend le sociologue. Pour lui, lapolitique est un engagement et non un investissement. Le citoyen est le moteur de la démocratie pour un développement durable. C’est, suivant ce principe, qu’il entend créer les conditions de réincarnation des valeurs africaines et la construction des marqueurs qui caractérisent la première capitale du Sénégal.« « Yokkute Dekk–bi » est un mouvement citoyen et démocratique pour l’illustration et la défense de la culture et de l’identité de Saint Louis. Le mouvement a pour objectif de faire de la ville un lieu qui produit, dynamique et où l’on s’épanouit dans la dignité, la solidarité et l’entraide », affirme l’universitaire. Selon ce dernier, Saint-Louis, a besoin, du concours et de l’unité de tous ses enfants pour devenir une ville moderne qui contribue, sur la base de ses potentialités, de ses ressources dont la nouvelle donne économique qu’est le gaz, à l’émergence du pays. Pour tirer profit de l’ouverture de cette ville sur l’Atlantique et de son passé historique, le Professeur Abdoulaye Sène compte développer la pêche, l’agriculture, le tourisme, l’élevage, l’aquaculture, le numérique, et l’artisanat. « Il s’agira aussi d’amener les populations de cette ville amphibie (entourée d’eau), à se recréer dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de la culture, de l’alimentation et de l’habitat, à s’épanouir dans un environnement et un cadre de vie sains, à travers les activités sportives, les Ntic et les loisirs », souligne le candidat de « Yokute Dekk-Bi ». Le processus de transformation de Saint-Louis se fera en s’appuyant sur des valeurs civiques, religieuses, républicaines et en faisant appel à tous les fils qui mettront leurs compétences et leur savoir-faire et leurs connaissances au service exclusif du département et des cinq communes. « L’intercommunalité et la coopération bilatérale sont les vecteurs du développement urbain », a promis Mr Sène.

Previous post Espagne : Une Sénégalaise arrêtée pour avoir escroqué plus de 300 millions à des clubs de football
Next post Affectation de Guy Marius : la note de service de Diouf Sarr qui scandalise Barth