«On ne peut se donner le droit de Kidnapper des militaires étrangers…»

L’incident a stupéfait plus d’un. Des pêcheurs sénégalais, pris dans les eaux Bissau guinéenne, ont kidnappé des gardes côtes de ce pays voisin. Ils ont été arrêtés et les militaires Bissau Guinéens pris en charge. Le ministre de la pêche n’en revient pas.

«Nous avons des accords, un bon voisinage et une forte diplomatie. Que des présidents se battent à fortifier et à rendre beaucoup plus bénéfiques pour nos deux peuples. On ne peut pas pour des intérêts  égoïstes et des intérêts économiques et remettre tout cela en cause», s’est indigné hier Alioune Ndoye.

Et d’enchainer : «Quand on est arraisonné dans un pays où on a nos représentants, on a tout ce qu’il faut pour être assistés, on ne peut pas se donner le droit de Kidnapper des militaires étrangers dans un pays étranger. Des militaires en arme, qui pouvaient faire usage de leurs armes. Les prendre manu militari, 4 militaires avec leur Kalashnikov et les amener ici.»

Alioune Ndoye souligne que c’est la deuxième fois que ce genre d’incident arrive. Pour lui, ces pêcheurs ne se rendent pas compte du risque qu’ils prennent déjà sur eux et sur les rapports entre les deux Etats. «Cela peut bousiller beaucoup de choses que nous sommes en train de faire», peste-t-il.

Previous post Violence avec armes au Sénégal : “Plus de 100 personnes tuées entre 2019 et 2020”
Next post Djibril War : « Un ministre a violé une femme mariée»