Mortalité infantile et maternelle : Impact positif de l’allaitement exclusif

Le Sénégal vise, à travers le Plan stratégique multisectoriel de la nutrition, de porter à 50 %, au moins, le taux de l’allaitement exclusif durant les six premiers mois de l’enfant.

En effet, les analyses ont montré que le principal obstacle à l’allaitement maternel exclusif (AME) est la pratique de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.

Selon l’enquête démographique de santé et indicateurs multiples (EDSC), «réduire cette pratique de 10 points de pourcentage permettrait au Sénégal d’atteindre la cible mondiale de 2025 et permettrait à 80 % des nourrissons de moins de six mois et leurs mères de bénéficier des avantages de l’AME».

Le Sénégal vise, à travers le Plan stratégique multisectoriel de la nutrition, de porter à 50 %, au moins, le taux de l’allaitement exclusif durant les six premiers mois de l’enfant.

En effet, les analyses ont montré que le principal obstacle à l’allaitement maternel exclusif (AME) est la pratique de donner de l’eau aux nourrissons de moins de six mois.

Selon l’enquête démographique de santé et indicateurs multiples (EDSC), «réduire cette pratique de 10 points de pourcentage permettrait au Sénégal d’atteindre la cible mondiale de 2025 et permettrait à 80 % des nourrissons de moins de six mois et leurs mères de bénéficier des avantages de l’AME».

Previous post Sit-in des étudiants exclus de l’Ucad devant la Cour suprême : 05 arrestations
Next post Fonds d’Appui et de Développement de la Presse (FADP) : Sur 169 dossiers reçus, 157 retenus comme bénéficiaires d’une subvention