add share buttons
December 9, 2021

LUTTE CONTRE LA DÉFORESTATION : Le Sénégal met sur pied un programme de grande envergure de plantation des forêts nourricières et médicinales

Read Time:4 Minute, 1 Second

L’Agence sénégalaise de la reforestation et de la Grande muraille verte (ASERGMV) a procédé mercredi à l’inauguration d’un projet phare de foresterie dans la commune de Sébikhotane. Un projet et pas des moindres d’ailleurs, qui se donne pour mission de contrer la déforestation à travers la replantation des forêts dans les villages.

« Tolou keur », puisque c’est le nom donné au projet, vient donc d’être lancé par l’Agence sénégalaise de la Reforestation et de la Grande Muraille Verte sous la présidence effective du secrétaire général, le colonel Moussa Diouf, représentant le DG Haidar El Aly empêché, en présence de la directrice des Ecovillages du Sénégal Karine FAKHOURY, du Pcs Oumar Ba, de la représentante de la directrice générale des 3FPT, du parrain Riad Kawar, Dg de Fabrimetal, du chef de village de Belvédère, entre autres.

Prenant la parole, le secrétaire général de l’Agence soutient que les Tolou keur montrent d‘Emblée le dispositif que l’ ASERGMV est en train de mettre en place pour la reforestation du Sénégal. Le colonel Diouf n’a pas été avare en compliments pour décrire le militant écologiste devenu Directeur général de ladite Agence  : «Nous connaissons tous Aly Haidar, son expertise, sa compétence en matière de reforestation ou simplement de reverdissement, il est partout, dans la mer, sur terre comme dans les airs car il prévoit même à partir d’ hélicoptères de jeter des graines» ; Poursuivant, le secrétaire général assure que l’Agence fera autrement la reforestation, «nous voulons changer la physionomie de la reforestation  ainsi que la démarche ; vous voyez que tout part du village, de la population, des communautés ; nous partons de l’homme, de la concession, par cercles concentriques pour élargir le dispositif jusqu’ à couvrir l’ensemble du  territoire national, avec des arbres qui nourrissent et qui soignent ; une manière de satisfaire dans la maison les besoins qui sont liés à la forêt»

Abondant dans le méme sens, le PCA de l’agence, l’écologiste Oumar Ba est convaincu que « l’ ASERGMV, à travers son Directeur général est véritablement entrain de donner corps à la vision du Président de la république », ce qui n’est pas du reste une surprise, « pour qui connait l’icône Haidar nommé à la tête de la structure mais également les valeurs sures qui l’entourent en l’occurrence le forestier avéré le colonel Diouf, la très engagée Karine, directrice des Ecovillages entre autres. »

Revenant sur l’objet du projet, Karine F. par ailleurs chargée du pilotage dudit projet explique que Tolou Keur et un projet constitué de petites forêts nourricières et médicinales, replantées à côté de villages à vocation écologique. Le projet pilote a été lancé ce mercredi 12 août dans le village de Belvédère, à 40 kilomètres de Dakar.

En procédant ainsi, « l’agence de reforestation a voulu aider ce village sans eau et sans électricité à devenir plus autonome et de façon écologique. On est surtout sur la régénération naturelle du tissu forestier. Et on est également sur l’autosuffisance alimentaire et médicinale ; c’est une banque de semences qui se créée », explique la directrice des Ecovillages et des filières vertes qui précise que pour la pérennité du projet, « les bénéficiaires ont reçu une formation capitale de 10 jours, financée par l’industrie 3fpt qui a également pris en charge la formation des bénéficiaires de la région de Fatick et celle de Kédougou ».

Pair ailleurs,«Tolou Keur créé des cliniques de santé. Nous avons l’habitude de parler de cliniques en désignant, celles qui traitent les maladies, mais il faut savoir que le système le plus naturel de l’être humain, lorsqu’il est en intégration avec son environnement, c’est d’être en pleine santé. La santé relie le corps et l’esprit, nos villageois le savent très bien depuis la nuit des temps. Ce sont des traditions qui se perdent, d’où le nom de ce projet qui s’appelle Tolou Keur”, révèle la militante écologiste Karine Fakhoury, initiatrice du projet avec comme maitre d’œuvre Aly Ndiaye ; ce sénégalais qui a réalisé 12000 fermes agroécologiques au Brésil, semblabes au projet Tolou Keur avec une touche sénégalaise adaptée à l’écologie de la santé.

Notons que la cérémonie de l’inauguration du Tolou Keur de Belveder, dans la commune de Sébikhotane a été possible grâce à la subvention du jeune militant écologiste Riad Kawar, patron de Fabrimetal, une industrie située dans la zone.

Une occasion saisie par la directrice Karine F. de lancer un appel aux autres bonnes volontés, aux industriels, aux collectivités locales, à parrainer des villages avec un projet peu coûteux pour un reverdissement de l’ensemble du territoire national par des sénégalais et pour le Sénégal.

Abenatv

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

2 thoughts on “LUTTE CONTRE LA DÉFORESTATION : Le Sénégal met sur pied un programme de grande envergure de plantation des forêts nourricières et médicinales

  1. Superbe initiative!! L’avenir est dans l’Afrique, l’Europe se meurt!! Envisagez-vous la possibilité d’un financement participatif sur une plateforme numérique? Je souhaiterais être tenue au courant du développement du projet. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Décision portant conditions de poursuite de la diffusion de la série « Infidèles » par la SEN TV
Next post Femme humiliée et filmée à Sacré-Cœur : Voici la peine requise pour les accusés