Le promoteur Ousmane Senghor annonce de grands projets

Le paysage de la production musicale sénégalaise vient de s’enrichir d’une  nouvelle entité. Il s’agit du label AAR productions, lancé par l’ancien animateur Ousmane Senghor. Il a fait face à la presse hier pour annoncer la bonne nouvelle. Il veut joindre l’utile à l’agréable en mettant la culture au service du social. Il avait à ses côtés son partenaire le producteur Abdou Wahab Fall patron du label Sunu Label  Prod et du studio Lamp de Pilkine.

Dans son speech introductif, Ousmane Senghor a tenu à expliquer les raisons qui l’ont poussées à se lancer dans cette nouvelle aventure.

« Je suis Ousmane Senghor, je suis le président de l’Association Graine d’espoir et président du label AAR Productions. Je suis un ancien animateur qui a eu à travailler dans différentes chaînes  de radio et  de télévision de la place jusqu’en 2017. Après j’ai lancé l’association Graine d’espoir et le label AAR production qui se spécialise dans l’événementiel. Mon association se déploie dans le social . En 2016 nous avions organisé une grande soirée au Grand Théâtre pour venir en aide aux malades de reins. Et nous avons contribué à financer le centre de dialyse de la zone de captage. L’Association vise à, soutenir en priorité les enfants, les femmes et p envisage de protéger l’environnement «  a annoncé le promoteur.

C’est après avoir remarqué qu’au Sénégal la culture n’est pas souvent associée à l‘humanitaire qu’Ousmane Senghor a voulu lancer cette nouvelle entité. Ousmane qui n’est pas un inconnu dans le paysage culturel sénégalais a eu à travailler avec de nombreux artistes comme Thione Seck, Wally Seck ,Viviane, Abdou Guitté ,Momo Dieng etc.

Selon ses explications, il compte toujours joindre l’utile à l’agréable. Pour ce faire, il a décliné un ambitieux programme pour récolter des fonds et mener à bien ses nombreuses actions caritatives. Il  est prévu un grand forum économique au mois de mars prochain en Bretagne, à Bordeaux et à Paris. Pour cette occasion des artistes sénégalais seront mis à contribution pour mieux mettre en évidence toute la richesse musicale du Sénégal.

  »  Je voulais vraiment joindre l’utile à l’agréable en créant des événements porteurs pour nous permettre d’aider les plus démunis. Mon partenaire Wahab avec lequel je chemine depuis 2010 est un très grand producteur. C’est lui qui a découvert et lancé Ouzin Keita et il est le patron du plus grand studio du Sénégal. Je veux vraiment sortir de l’informel et entrer  dans le formel pour dérouler tout cet ambitieux programme qui vise à représenter un peu plus et mieux la culture sénégalaise partout à travers le monde. Nous ne voulons pas surfer sur le buzz et nous voulons tout faire pour éviter de faire trop de bruit. » a annoncé Senghor. En lançant cette nouvelle structure, il compte bien marquer son territoire.

Previous post «Il n’y a ni fatalité, ni malédiction du pétrole»
Next post 3 policiers blessés lors d’une attaque : 13 assaillants déférés par la police Diamaguène Sicap Mbao