add share buttons
November 30, 2021

“J’ai refusé ses avances, le représentant des Sénégalais à Khemiss m’a violentée”: Le cri du cœur d’une femme au Maroc

Read Time:2 Minute, 21 Second

“J’étais à Casablanca pour étudier, c’est par la suite que j’ai décidé d’aller à Khemiss pour travailler. On m’a mise en rapport avec Mouhamed Mbaye en tant que représentant des Sénégalais à Khemiss, il m’a aidée à trouver une chambre et il était vraiment sympathique avec moi au début”, confie-t-elle.

Les choses ont dérapé “lorsqu’un soir il est venu et m’a dit qu’il était devant ma maison, je lui ai fait savoir que même s’il s’agit de lui, je ne peux pas laisser un homme entrer dans ma chambre à cette heure de la nuit. Il a insisté, je lui ai expliqué que s’il a quelque chose à me dire qu’il m’appelle ou m’envoie un message. C’est à partir de là que mon calvaire a commencé, il m’a fait des avances que j’ai refusées. Il me répétait tout le temps que c’est lui qui m’a trouvée une chambre donc il a le droit d’y venir à l’heure qu’il le souhaite. Lasse, j’ai décidé de quitter l’endroit où je logeais pour aller ailleurs. Je le lui ai fait savoir et lui ai dit que je vais lui rendre la clé de la chambre”.

Selon Eva, “Ce 1er octobre qui coïncide avec la fin du mois, le bailleur avec qui il m’avait mise en rapport est venu pour demander son loyer et je lui ai remis l’argent. Ce, le temps de chercher un autre endroit pour vivre, d’autant plus que je ne l’ai pas avertie personnellement de mon intention de partir, j’avais décidé de le faire une fois que j’aurai trouvé un logement. Vers 21 heures, Mouhamed débarque chez moi avec ce même bailleur. Ils sont rentrés chez moi de force, pour me demander de sortir de la maison, j’ai refusé, d’autant plus que j’ai déjà payé. Le bailleur qui a vu la gravité de la situation a dit qu’il me remboursera l’argent le lendemain et je pourrais partir. Mais Mouhamed était déterminé à m’humilier et à m’expulser sur le champ. Nous avons eu une altercation. Il m’a frappée et m’a fait sortir de là en pleine nuit avec mes affaires”.

Eva a dû faire appel à une connaissance d’origine ivoirienne pour l’héberger, elle y est depuis cette fameuse nuit. “Cela fait 5 jours que je ne suis pas allée au travail et un liquide sort de mon oreille à cause des coups reçus. Il avait dit qu’il allait me prendre en charge, ce qui n’a toujours pas été fait. Demain, je dois retourner à l’hôpital. Je me sens humiliée”.

Ainsi, elle demande aux autorités sénégalaises de contrôler la manière dont certains représentants se comportent car certains abusent de leurs pouvoirs. Surtout à l’endroit des femmes.

Quant à Mouhamed Mbaye, nous avons essayé d’avoir sa version des faits mais il n’a pas souhaité se prononcer sur l’affaire.

Seneweb

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Décret présidentiel : Dissolution du Comité de suivi de Force Covid-19
Next post Accusé d’avoir tué son fils : Thierno Bocoum annonce une nouvelle plainte