DIVERSES RECOMMANDATIONS ÉMISES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PSE /VERT

Read Time:4 Minute, 24 Second

Les travaux du Lab de structuration du PSE/vert, lancés depuis cinq semaines par le Bureau opérationnel de suivi/PSE, ont débouché sur diverses recommandations, dont la création d’un fonds national d’appui au financement vert, la révision des codes forestiers, de la chasse et de l’environnement et la relance des lois sur le littoral et la biodiversité.

Elles ont été émises dans l’optique de permettre la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE/vert).

« Je prends solennellement l’engagement de diligenter le processus de mise en œuvre des réformes qui relèvent directement de mon département », a déclaré le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

Il intervenait à la clôture de l’atelier intensif de structuration (Lab) du programme PSE/vert, dont les travaux ont été lancés depuis cinq semaines par le Bureau opérationnel de suivi du PSE.

Il a invité les autres départements ministériels à aller dans le même sens. De même, il a exhorté le Bureau opérationnel de suivi (BOS) à « continuer d’apporter l’expertise et le soutien nécessaires en termes d’assistance technique, pour aider à mettre en place et opérationnaliser le secrétariat exécutif ».

Cela « consistera spécifiquement en un transfert d’outils et de méthodologies en suivi-évaluation (…) », a-t-il précisé.

« J’exhorte le secteur privé, les partenaires techniques et financiers et toutes les parties prenantes qui ont toujours été à nos côtés, à poursuivre la collaboration à tous les niveaux du dispositif de mise en œuvre du portefeuille de projets et réformes prioritaires », a lancé Abdou Karim Sall.

Diverses recommandations émises pour la mise en œuvre du PSE /vert

APS

SENEGAL-ENVIRONNEMENT-FINANCEMENTS

DIVERSES RECOMMANDATIONS ÉMISES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU PSE /VERT

 24 juin 2022 à 18h36min  52  36% Tags:

Dakar, 24 juin (APS) – Les travaux du Lab de structuration du PSE/vert, lancés depuis cinq semaines par le Bureau opérationnel de suivi/PSE, ont débouché sur diverses recommandations, dont la création d’un fonds national d’appui au financement vert, la révision des codes forestiers, de la chasse et de l’environnement et la relance des lois sur le littoral et la biodiversité.

Elles ont été émises dans l’optique de permettre la mise en œuvre du Plan Sénégal émergent (PSE/vert).

« Je prends solennellement l’engagement de diligenter le processus de mise en œuvre des réformes qui relèvent directement de mon département », a déclaré le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall.

Il intervenait à la clôture de l’atelier intensif de structuration (Lab) du programme PSE/vert, dont les travaux ont été lancés depuis cinq semaines par le Bureau opérationnel de suivi du PSE.

Il a invité les autres départements ministériels à aller dans le même sens. De même, il a exhorté le Bureau opérationnel de suivi (BOS) à « continuer d’apporter l’expertise et le soutien nécessaires en termes d’assistance technique, pour aider à mettre en place et opérationnaliser le secrétariat exécutif ».

Cela « consistera spécifiquement en un transfert d’outils et de méthodologies en suivi-évaluation (…) », a-t-il précisé.

« J’exhorte le secteur privé, les partenaires techniques et financiers et toutes les parties prenantes qui ont toujours été à nos côtés, à poursuivre la collaboration à tous les niveaux du dispositif de mise en œuvre du portefeuille de projets et réformes prioritaires », a lancé Abdou Karim Sall.

Selon lui, « les conclusions de l’atelier nous permettent de nous projeter et de mieux nous préparer pour faire face aux défis majeurs liés à la situation du moment et aux enjeux du futur, vu le contexte économique mondial déjà difficile ».

Il a indiqué que le lancement du Lab du PSE vert a enregistré la participation des secteurs public et privé et des partenaires au développement.

« Ce fut le point de départ d’intenses travaux techniques pour structurer 29 projets et 12 réformes qui constituent les priorités premières de ce programme », a souligné Abdou Karim Sall.

Ces 29 projets touchent six secteurs d’activités : énergie, eau, assainissement, foresterie, industrie et agriculture, construction et urbanisme et projets d’appui institutionnel.

Il a révélé que « le Sénégal ambitionne, dans la deuxième phase du PSE correspondant à la relance de l’économie suite à la pandémie du Covid-19, de promouvoir à travers le PSE vert, une croissance verte et résiliente au changement climatique ».

« Cette relance se fera assurément à travers la mobilisation du potentiel d’investissements verts dans les secteurs de l’économie, à l’horizon 2035 », a précisé Abdou Karim Sall.

Après analyse des contraintes et l’identification des mesures incitatives nécessaires et des dispositions à intégrer dans les textes législatifs et réglementaires, le « Lab » a finalement conclu de s’appuyer essentiellement sur 10 réformes, a informé le ministre.

Il a également relevé que ’’les projets sont alignés à ces réformes avec un focus sur la production d’énergie, l’économie circulaire, la valorisation de produits, biens et services, l’appui technique, l’aménagement et l’adaptation au changement climatique’’.

D’après lui, « l’évaluation globale des impacts socio-économiques et environnementaux du portefeuille de projets et réformes, ainsi que l’élaboration d’un plan de mise en œuvre et de suivi détaillés, ont fait ressortir le besoin de prendre des mesures concrètes en ce qui concerne les incitations ».

APS

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Assassinat de Adji Sarr, attaques en série… : les révélations explosives du téléphone de Mor Guèye de la «Force spéciale»
Next post Serigne Khassim Mbacké : »Assane Diouf est un fou furieux qui ne mérite aucune attention… »