add share buttons
October 27, 2021

DEVANT SE RENDRE AUJOURD’HUI A NIANNING : Frapp dénonce une tentative d’intimidation

Read Time:2 Minute, 16 Second

 Devant se rendre aujourd’hui à Nianing pour discuter du foncier, l’activiste Guy Maruis Sagna dénonce une tentative de vouloir empêcher cette visite.  

L’activiste Guy Marius souligne qu’il se rendra aujourd’hui à Nianing pour discuter du “corona suuf” ou gangstérisme foncier dans la localité. Invité par le mouvement JÓG JOT NA, Guy Maruis Sagna de souligner que « depuis l’annonce de notre venue il y a une tentative d’intimidation en cours à Nianing prétextant que notre visite n’est pas comme les autres visites ».

« Nous voulons être clairs. Les membres du FRAPP sont des citoyens à part entière qui n’accepteront pas d’être interdits d’aller et de venir dans des localités de ce tout petit bout d’Afrique dénommé Sénégal », a dit l’activiste qui demande  à l’État du Sénégal de prendre toutes ses responsabilités afin que “force reste à la loi”. « Pour notre part, le FRAPP se bat pour éviter qu’à la fin du combat, que les délinquants fonciers – politiciens, fonctionnaires, privés, impérialistes – ne soient pas ceux qui gagnent mais les populations », indique t-il.  L’activiste Guy Marius Sagna est quelqu’un qui dérange. Et lui-même l’a laissé entendre à travers une note faite hier en disant que certaines autorités ne souhaitent pas le voir fréquenter leur localité. « Quand je suis allé dans le cadre du FRAPP, invité par la jeunesse debout de Ngadiaga, dans cette localité riche en gaz, le sous-préfet après mon départ a appelé les jeunes. Il leur a dit : « la prochaine fois, avant que Guy Marius Sagna ne vienne à Ngadiaga, il faudra me demander la permission ». « Quand les jeunes de Ngadiaga ont voulu m’inviter une seconde fois, la gendarmerie s’y est mise », raconte l’activiste qui souligne que « l’incendie des puits de gaz a montré par la suite pourquoi l’État a tout fait pour nous empêcher d’aller à Ngadiaga ». 

« Quand nous sommes allés à Médina Wandifa, les partisans du président Macky Sall organisés », selon lui autour du  député-maire Seny Malang Faty « se sont mis à l’entrée de Bounkiling pour nous empêcher d’entrer à Médina Wandifa. Quand nous les avons semés, pendant toute notre conférence de presse, ils n’ont pas arrêté de nous lancer des pierres ». 

« À la fin de notre conférence de presse c’est la gendarmerie qui assura notre protection », rappelle M Sagna avant de faire remarquer  « quand nous sommes allés à Kafountine les partisans du président Macky Sall ont voulu saboter la réunion publique pour discuter de la gestion du quai de pêche, de l’installation d’une usine de pêche à Abèné ».

LeMandat

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Concours international de récitation et de mémorisation du Coran: La razzia du Sénégal
Next post “L’indignité de Diouf Sarr dépasse l’entendement…” (Par Mamadou Lamine Diallo)