Criminalisation de l’homosexualité : La réplique cinglante de Jamra à Aymérou Gningue et Cie

Le Groupe parlementaire “Benno Bokk Yakkar” a rejeté le projet de loi portant criminalisation de l’homosexualité sous prétexte que cette proposition de loi ne serait qu’une répétition de dispositions déjà prises en compte dans nos textes. Sur sa plateforme, Jamra précise que Aymérou Gningue et Cie n’ont aucune compétence juridique pour valider ou rejeter, de surcroît avec un simple communiqué de presse politique, une proposition de loi.

L’Ong islamique donne des assurances. Mame Makhtar Gueye et Cie soulignent que “c’est le jour de la séance plénière, qui est publique, que l’on comptera le nombre de députés qui votent “pour” ou “contre“.

“Ce que les électeurs attendent avec impatience !”

Ils rappellent qu’en 2007, c’était les mêmes bravades et trafics d’influence après le dépôt de la proposition de loi du défunt député et président-fondateur de l’Ong islamique JAMRA, Abdou Latif Guèye.

Combat

Malgré les agitations fébriles de certains députés, la loi 2007-31 du 30 novembre 2007, surnommée “Loi Latif Guéye”, qui criminalise le délit de trafic de drogue, a été, avec le soutien d’Allah et de nos compatriotes imbus de valeurs, votée, en dépit des désinformations et des menaces à peine volées de certains “toubab you ñioul”. Le combat continue !“, déclare Jamra.

Previous post RDC – Manifestants abattus à Goma : Human Rights Watch demande une enquête impartiale
Next post CAN 2021 : le programme de préparation pays par pays