add share buttons
June 20, 2021

BIODIVERSITE: En France, les oiseaux des villes et des champs ont décliné de près de 30 % en trente ans

Scientifiques et associations alertent de nouveau sur l’effondrement de l’avifaune, alors que la politique agricole commune est en cours de négociation.

C’est une hécatombe. Déjà largement connue, mais qui continue. En trente ans, les populations d’oiseaux des milieux agricoles ont chuté de 29,5 %, et celles des oiseaux vivant en milieu urbain ont diminué de 27,6 %. Le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), l’Office français de la biodiversité (OFB) et la Ligue pour la protection des oiseaux (LPO) dressent le bilan, lundi 31 mai, de trente ans de suivi des oiseaux communs en France. Un programme lancé en 1989 et dont le protocole a été révisé il y a vingt ans, en 2001.

A l’heure de tirer une nouvelle fois la sonnette d’alarme, scientifiques et responsables d’association disent leur tristesse et leur frustration à répéter sans cesse la même chose, sans que rien ne change.

« Malheureusement, nous n’avons pas eu de surprise à l’heure de dresser le bilan, regrette Benoît Fontaine, qui coordonne le programme Suivi temporel des oiseaux communs (STOC) pour le Muséum et l’OFB. On voit chaque année que les populations d’oiseaux spécialistes, c’est-à-dire qui se débrouillent bien dans un type d’habitat particulier, s’effondrent. C’est désolant de se dire que les alertes ou les mesures qui ont été prises ne suffisent pas. » Frédéric Jiguet, professeur au Muséum et ornithologue, parle d’un « immense sentiment d’impuissance et d’inefficacité »« C’est un vrai constat d’échec, de continuer à communiquer sur le déclin des moineaux, des linottes, des hirondelles », dit-il.

« Banalisation et uniformisation de la biodiversité »

Sur 123 espèces parmi les plus communes en France, 43 étaient en déclin en 2019, dont le chardonneret élégant, la tourterelle des bois ou l’hirondelle de fenêtre. Parmi les oiseaux des champs les plus affectés, le pipit farlouse est l’une des espèces ayant connu la baisse la plus sévère depuis 2001 : deux tiers de ses effectifs ont disparu.

Lemonde.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Diourbel : Après une nuit passée à la police, Karim Xrum Xax et Cie libérés
Next post Sen’eau : Les travailleurs annoncent une grève illimitée