add share buttons
September 18, 2021

«Beaucoup de journalistes meurent de la Covid-19, en Afrique», Grégoire Ndjaka, Directeur général de l’UAR

Toujours au front pour donner la bonne information, les journalistes sont en danger, avec le variant Delta qui est beaucoup plus contagieux et plus mortel que le virus initial. 
C’est dans cette perspective que l’Union africaine de radiodiffusion (UAR) a organisé une session de formation pour les journalistes africains, renseigne «L’As».
Le directeur général de l’Union africaine de radiodiffusion, Grégoire Ndjaka, a profité de l’occasion pour faire le point sur la situation que vivent les rédactions africaines face à la pandémie.
Ainsi, il estime que «dans presque toutes les rédactions à travers le continent, nous avons vu partir beaucoup de nos collègues. Il est temps pour nous de réfléchir à cette situation qui est un véritable désastre pour notre profession».
Il ajoute être inquiet par le nombre de journalistes atteints de la Covid-19. «Je vois le nombre de nos collègues qui tombent et cela m’inquiète. Je peux dire que l’on se retrouve en retard et l’UAR essaie d’élaborer une solution africaine à cela». 
Pour lui, face à la gravité de la situation, il est urgent de protéger les journalistes et de leur «donner l’opportunité d’aider les autres à se protéger à travers leurs reportages et émissions». 
Il invite aussi les médias africains à mutualiser leurs efforts. «Nous avons certainement une idée, mais il faudrait que l’on se retrouve dans une méthode participative qui soit commune à toute la profession. Il est question de trouver un standard qui soit mutuellement bénéfique et acceptable», soutient Grégoire Ndjaka. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post [Video] 3e vague de Covid-19 : L’oxygène, une denrée précieuse en réanimation !
Next post Diamniadio : La vendeuse de pièces détachées, L. Ndiaye retrouvée morte