AN 2021 : une victoire inespérée

L’équipe du Sénégal a réussi son entrée en matière (1-0) dans cette 33E édition de la Coupe d’Afrique des Nations de football en dominant le Zimbabwe, lundi, à Bafoussam.

Jamais titrés et attendus pour confirmer leur statut de vice-champions d’Afrique et de la première nation africaine au classement FIFA, les Lions devaient composer sans plusieurs camarades touchés par le coronavirus. Un onze remanié a été donc aligné pour tenter de remporter le premier match dans cette CAN 2021.

Des opportunités non saisies en première période

Tout n’a pas été facile. Favoris, les Lions ont été bousculés par des Warriors bien en place notamment défensivement, qui ont préféré jouer par contre-attaque. Bouna Sarr a été le premier à s’illustrer dans la zone adverse mais son occasion n’a rien donné. Dopés par leurs supporters qui étaient venus en masse au stade de Bafoussam, les hommes de Cissé enchaînent les occasions. Keita baldé (carton jaune) suit Bouna Sarr mais rate le cadre en tentant d’enrouler sa frappe, alors qu’il avait tout le temps pour bien ajuster le ballon.

Largement dominateurs dans le jeu, les vice-champions d’Afrique ne baissent pas de rythme. Sadio Mané qui s’est présenté seul face au gardien adverse, Petros Mhari, rate la première grosse occasion de la partie à la 23e minute de jeu.

Préférant laisser la balle au Sénégal, le Zimbabwe a néanmoins eu son temps fort avec son capitaine Musona qui a créé des soucis aux Lions, notamment au milieu avec une bonne maîtrise de la balle. Face aux nombreux ballons perdus des lions, l’adversaire prend confiance petit à petit en se créant quelques opportunités mais à chaque fois, le gardien sénégalais, Seyni Dieng, réussit à assurer ses sorties.

Contraint de réagir et face à l’impatience du public, le Sénégal n’arrive toujours à trouver la faille. Sur une passe en retrait de Mané, bien dosée, Gana Guèye rate son contrôle qui pouvait faire la différence (38′).

Bouna Sarr finit aussi mal son action en frappant la balle du gauche, qui n’inquiète pas le gardien du Zimbabwe (42′). Trop d’occasions pour le Sénégal, qui a vu l’adversaire lui laisser le ballon. Une première période marquée par des opportunités non saisies par les Sénégalais 0-0.

Mané délivre tout un peuple

Au retour de la pause, Pape Abou Cissé a été le premier à se signaler, sur un corner, mais sa tête passe au dessus des buts du Zimbabwe. Pour gagner cette rencontre, Aliou Cissé procède à deux changements en faisant rentrer Habib Diallo et Pape Guèye aux places de Keita Baldé et Boulaye Dia. Ce qui n’a rien changé sur le coup. Au fil du match, Teenage Hadebe a failli ouvrir le score sur un corner de son capitaine. Heureusement, Seyni Dieng très présent cet apres-midi a plongé pour capter la balle. Il y avait de la frayeur.

Alors qu’on joue le temps additionnel, le Sénégal obtient un penalty douteux au début, mais confirmé par la VAR. Sadio Mané se charge de le transformer et délivre tout un  peuple à la 97e minute de jeu, permettant aux siens de débuter la CAN sur une bonne note même si les choses n’ont pas été simples pour les Lions, poussifs. Un succès inespéré.

Prochain match pour les Lions vendredi face à la Guinée qui affronte le Malawi à 17h dans l’autre match du groupe B.

Previous post [Itv] Titre de favori du Sénégal, absences de certains cadres : Aliou Cissé reste zen
Next post CAN 2021 : son but libérateur, les cas de covid…Sadio Mané dit tout