LUTTE CONTRE LA MORTALITE INFANTILE : Des volontaires au secours des femmes de Dassilamé

Tous les ans se sont plus d’une quinzaine de femmes qui meurent en donnant la vie dans le village de Dassilamé situé à 6 kilomètres de la commune de Sakar (dans la région de Sédhiou). Abritant plus trois mille âmes, la localité est dépourvue de centre de santé approprié, ce qui explique son taux élevé de mortalité infantile et d’avortement. Sensible au sort des riverains de son village d’origine, le président de l’association Badouwa-ya, Ibrahima Dramé organise depuis près de huit ans, sous fonds propre des journées de consultations gratuites et de dons de médicaments. «C’est insoutenable de voir des femmes perdre la vie en accouchant, de voir des enfants mourir par faute de bons traitements médicaux pour certains pathologies comme la grippe et la diarrhée, de voir de vieilles personnes souffrent d’arthrose et d’autres maladies incurables et de n’avoir d’autre choix que d’attendre que l’Etat les viennent en aide » dit-il. C’est pourquoi ajoute-t-il : « Nous avons décidé de réunir nos maigres moyens pour venir des personnes vulnérables». Cette année, le Badouwa-ya bénéficie de soutien l’Alliance pour l’éducation et des droits des femmes (Aedf). En effet, cette association a remis un important lot de médicaments à la case de santé de Dassilamé. Pour le chargé de mission de l’Aedf) Pape Demba Sy, leur structure œuvre pour le bien-être des démunies. «Notre ambition est d’apporter un soutien morale et matériels aux personnes en détresse » argue le chargé de mission. Aussi, en plus des dons de médicaments, l’Aedf compte équiper la case de santé de Dassilamé avec les matériels médicaux de dernières générations. Sur ce fait, Ibrahima Dramé lance un appel aux autorités compétentes afin qu’elles leur facilitent, l’accès desdits matériels. «C’est facile de copter l’aide en matériels médicaux des associations internationales, seulement certains tracasseries bloquent les matériels au niveau du port».
Paule Kadja TRAORE

Related posts

Leave a Comment