La Banque Agricole du Sénégal du Sénégal décroche un « accès direct » aux financements de l’économie verte

Dans le cadre de ses actions en faveur de la préservation de l’environnement, La Banque Agricole (Lba) qui, pendant trois années, a fourni des efforts conséquents dans le but d’obtenir l’accréditation du Fonds vert climat (Fvc), dit avoir, en août dernier, l’approbation du Conseil d’administration dudit Fonds.

Une accréditation qui, selon le directeur général de LBA, Malick Ndiaye, leur permet désormais d’avoir un « accès direct » aux ressources du Fvc et aider ainsi le Sénégal à satisfaire ses engagements par rapport aux accords de Paris, notamment à travers des levées de fonds pour le financement des projets verts.

« Nous avons considéré qu’il y a dans la vie de tous les jours, des préoccupations environnementales fortes et il fallait, pour nous, aller chercher l’accréditation en satisfaisant, sur trois années, avec des efforts importants, l’ensemble des critères exigés par le Fonds vert climat », confie le directeur général de La Banque Agricole.

Invité de l’émission Ecodev de la Rfm, Malick Ndiaye rappelle que c’est au mois d’août dernier 2020, que le Fonds vert climat, à l’occasion de son Conseil d’administration, a officiellement accepté le dossier de La Banque Agricole, ce qui permet cette dernière un « accès direct aux ressources du Fvc » mais également de lui soumettre des projets.

Malick Ndiaye indique dans la foulée : « Nous avons pensé qu’il était important de faire ce saut pour non seulement renforcer notre performance dans ce domaine mais aussi permettre au Sénégal, (parce que c’est une compétition mondiale), de pouvoir soumettre des projets de qualité qui lui faciliteront l’atteinte de ses objectifs en termes d’engagement-climat pour baisser, chaque année, les gaz à effet de serre et à maitriser son bilan carbone pour le rendre beaucoup plus conforme par rapport aux attentes des accords de Paris et d’autres accords précédents.

Related posts

Leave a Comment