add share buttons
June 19, 2021

Ziguinchor : L’organisation caritative britannique «Penny Appeal Uk » abandonne ses 120 orphelins…

Présente dans la région sud du pays depuis 2015, l’organisation caritative britannique «Penny App Uk» a fermé ses portes laissant derrière elle 120 enfants orphelins, 62 personnes âgées de plus 60 ans dans une situation de précarité et envoyé 30 de ses employés en chômage forcé.

Des prestataires de son partenaire «Annasru & Deen–Sénégal » ont trainé ladite organisation humanitaire britannique en justice pour rupture brusque de contrat sans préavis.

“En ma qualité de coordonnateur de l’Association «Annasru & Deen – Sénégal», je tenais à faire cette déclaration devant la presse pour informer les autorités étatiques, le grand public, les donateurs et les organismes de réglementation que notre organisation a subi une violation inexplicable et dévastatrice de l’accord de financement par «PENNY APPEAL UK» depuis novembre 2020, contrairement à la clause 4 .1.2 qui dit: «Le présent protocole d’entente peut être résilié par l’une ou l’autre organisation sans pénalité ni responsabilité moyennant un préavis écrit d’au moins trois mois.

Cependant, les deux parties doivent veiller à ce que la résiliation du présent accord n’endommage aucune des activités menées dans le cadre du protocole d’entente ou ne mette en danger l’achèvement des tâches», a laissé entendre Malang Aidara. «Depuis la fin de l’année 2019, «Annasru a eu un retard extrêmement important des fonds de «PENNY APPEAL UK» pour le fonctionnement des centres orphelins hébergeant 120 orphelins parrainés par «PENNY APPEAL UK» ainsi que pour les paiements trimestriels à 62 personnes âgées qui vivent avec leurs familles.

Ces retards de financement ont eu des effets très négatifs sur la fourniture de services de soins aux orphelins, sur la vie des personnes âgées et sur les moyens de subsistance du personnel. Ils (les retards de financements) ont même abouti à la coupure inexplicable du financement et à la violation de l’accord de financement en novembre 2020 », a ajouté M. Aidara.

 «Nos partenaires, les organes de contrôle du gouvernement (département du travail, régimes de sécurité sociale et de retraite, les syndicats de travailleurs, tribunal de première instance de Ziguinchor) ainsi que les bénéficiaires et nous-mêmes ont été profondément déçus par l’attitude de Penny Appeal UK envers les orphelins et les personnes âgées très nécessiteux et vulnérables au nom desquels il a collecté d’énormes sommes d’argent auprès des musulmans.

À la suite de cette violation et des actions suivantes, «Annasru Sénégal» a dû prendre des décisions en ce qui concerne la libération des orphelins auprès de leurs tuteurs, en relation avec son engagement envers les prestataires de services et les organismes de réglementation de l’État. Nous appelons «PENNY APPEAL UK» à régler nos arriérés de paiement et pour réparer les préjudices causés à notre bureau (28 employés), aux tiers entrepreneurs (propriétaires du foyer orphelin, services de sécurité, les écoles, services de restauration…) et aux bénéficiaires (120 orphelins et 62 personnes âgées) du fait de ladite violation du Contrat», a plaidé Malang Aidara. 

Témoignages des victimes

«Nous implorons «PENNY APPEAL» à revenir sur sa décision. Nos enfants ont été bien élevés jusque-là. Ils avaient tout ce dont ils pouvaient avoir besoin et ils travaillaient bien à l’école. Ils sont des enfants disciplinés et ils connaissent bien leur religion mieux que certaines d’entre nous. On ne peut pas faire un bon travail et l’arrêter à mi-chemin. Nos enfants sont rentrés à la maison et ils sont frustrés. On ne peut plus les offrir ce bonheur qu’ils avaient dans leur centre d’éducation. Qu’est ce qu’on va faire maintenant?», note Mme Maimouna Badji, mère, orpheline : 

A.Badji,  enseignant, de renchérir : «Quand nous nous sommes engagés pour ce contrat, nous avons limité la demande extérieure. Nous avons limité les inscriptions venant du public pour pouvoir répondre aux normes d’excellence  de «ANNASRU». Nous n’avons été informés du désistement du bailleur qu’à moins de 15 jours avant les ouvertures des classes. Nous avions déjà refusé de nouveaux élèves et nous n’avons pas été payé ; même pas une avance. Nous travaillons sur nos fonds propres et Dieu seul combien de temps on va pouvoir tenir le coup. Ces enfants sont des orphelins. Nous ne pouvons pas les jeter dans la rue.»

Propos recueillis par IGFM

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Audience au Palais : Le maire de Pikine Nord, Amadou Diarra, rejoint Macky Sall
Next post