add share buttons
October 27, 2021

Vaccination équitable : L’OMS invite les pays puissants à verser des doses aux pays à revenu faible

Read Time:2 Minute, 21 Second

Les organisations internationales et les fabricants de vaccins conviennent d’intensifier leur coopération pour fournir un vaccin contre la Covid-19.
En effet, la quatrième réunion du Groupe de travail des dirigeants multilatéraux sur la mise à l’échelle des outils Covid-19, s’est tenue ce 16 septembre 2021. Pendant la rencontre, le Groupe de travail a encouragé les pays qui ont contracté de grandes quantités de doses de vaccins et les fabricants de vaccins à se réunir de bonne foi pour accélérer de toute urgence l’approvisionnement en vaccins contre la Covid-19 de Covax et d’Avat, deux mécanismes multilatéraux essentiels à la distribution équitable des vaccins.
En effet,  si le seuil de couverture de 40 % doit être atteint dans tous les pays d’ici la fin de 2021, des mesures doivent être prises immédiatement par les gouvernements et les fabricants de vaccins.
 Il s’agira, note le document,  de verser des doses aux pays à revenu faible ou intermédiaire de la classe inférieure. Il faut noter que les pays ayant des taux de vaccination élevés ont collectivement préacheté plus de deux milliards de doses, au-delà de ce qui est nécessaire pour vacciner complètement leurs populations. Il appelle ces pays à «échanger leurs calendriers de livraison à court terme avec Covax et Avat, remplir leurs promesses de dons de doses avec des livraisons initiales non marquées à Covax et  libérer les entreprises de vaccins des options et des contrats. Ces doses pourront ainsi être livrées aux personnes dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la tranche inférieure. En outre, les fabricants de vaccins devraient prioriser et remplir leurs contrats avec Covax et Avat».

Les membres de l’Équipe spéciale ont noté que, malgré une production mondiale totale de vaccins adéquate dans l’ensemble, les doses n’atteignent pas les pays à revenu faible et intermédiaire de la classe inférieure en quantité suffisante.  Ceci entraîne une crise d’inégalité en matière de vaccins. Dans ce sillage, les dirigeants du Fonds monétaire international, du Groupe de la Banque mondiale, de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Organisation mondiale du commerce ont rencontré les Pdg des principales entreprises de fabrication de vaccins, pour discuter de stratégies visant à améliorer l’accès aux vaccins contre la Covid-19. Cela, en particulier dans les pays à revenu faible et intermédiaire de la classe inférieure et en Afrique.
«Le Groupe de travail s’est dit préoccupé par le fait que, sans mesures urgentes, il est peu probable que le monde atteigne l’objectif de vaccination d’au moins 40 % de la population dans tous les pays, une étape cruciale pour mettre fin à la pandémie et pour la reprise économique mondiale», note-t-on dans le communiqué du jour de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Seneweb

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Simon traîne les séquelles d’un AVC
Next post Déclaration du Forum civil sur la gestion de l’eau en milieu rural et urbain