Trafic de passeports diplomatiques : Les aveux du cerveau présumé

El Hadji Diadji Condé, qui mouille les deux députés dans l’affaire des passeports diplomatiques, est passé aux aveux.
 
Il a confié aux enquêteurs que la mafia est active depuis la 12e législature.
 
« On travaillait ensemble. On se partageait les montants et chacun avait son quota. Parfois, je venais dans leurs bureaux, à l’Assemblée nationale », déclare Condé, révélant son présumé deal avec les députés incriminés.
 
Le réseau, avoue-t-il, dans des propos repris par Libération, gérait également les visas pour l’Italie, la France, l’Allemagne à des candidates en échange de fortes sommes d’argent.
Previous post Kilifeu déféré au parquet ce jeudi
Next post Covid : Le syndrome de Guillain-Barré répertorié comme effet secondaire « très rare » du vaccin AstraZeneca