add share buttons
September 18, 2021

Thilogne: une dame décroche son Bfem à 37 ans.

Une dame, mère de 6 enfants, vendeuse vient de décrocher son diplôme de BFEM à l’âge de 36ans. Mariée à un homme en chômage depuis 5 ans, elle a été acceptée comme cas social à l’école privée Inchallah après 12 ans d’arrêt. Ambitieuse, elle nourrit le rêve de devenir sage femme pour soutenir son époux et aider les femmes.

Il n’y a pas d’âge pour les études, une vérité qui vient de se confirmer à Thilogne, ville située à 50km au Nord de Ourossogui. Une candidate, certainement la plus vieille de la région de Matam voire du pays, a réussi à décrocher enfin son Brevet de Fin d’Etudes Moyennes (BFEM). La lauréate qui répond au nom de Fama Daff est une femme à la trajectoire inédite.

Thilogne, ville du grand érudit feu Thierno Hameth Baba Talla s’est encore illustrée encore cette année, comme ce fut le cas dans le passé. C’est dans le domaine du savoir, comme ce pourquoi, elle avait été dénommée “Salndou Fouta”, pilier du Fouta, qu’elle s’est distinguée. Les Cours Privés Inchallah ont révélé une lauréate au BFEM âgée de 36 ans.

Cette brave dame est née en 1985, à une époque où les parents étaient plus réticents à la culture occidentale, symbolisée par l’école française. Sa famille Ceddo, sans être dans une opulence extravagante, parvenait tout de même à survivre dignement. Comme la plupart des filles de son âge, à cette époque, elle fit la laborieuse expérience du mariage précoce. Elle se maria en 2002, à l’âge de 17 ans alors qu’elle faisait la classe de 5ème. Face à une responsabilité plus accrue, les travaux ménagers et les cours, elle n’abdique pas pour autant. Mais elle tombera enceinte de sa fille ainée l’année suivante en 2003, ce qui va la contraindre à mettre en parenthèses ses études pour se consacrer à son enfant. Se dévouant entièrement aux taches ménagères, elle s’occupe comme une grande de son foyer mais en ayant toujours dans un coin de sa tête, la volonté de poursuivre ses cours.

Quatre ans plus tard, en 2007, elle décide de reprendre les études en 5ème, retour qu’elle réussit avec brio puisqu’elle passe en classe supérieure. Enceinte à nouveau, elle va être obligée d’abandonner à nouveau en 2008 en classe de 4ème. Cette nouvelle naissance va lui grignoter une grande partie de son temps, elle ne parvient plus à trouver du répit pour penser aux études. Elle mettra au monde quelques mois plus tard des jumelles. Une situation qui l’incitait à surseoir à ses ambitions et à accepter son sort de femme au foyer. Mais c’était sans compter sur son abnégation et sa pugnacité à faire face à un destin qui s’acharne.

Avec ses 6 bouts de bois de Dieu dont 2 jumelles, elle refuse la pauvreté. Son époux qui était un vaillant commerçant à Dakar était tombé en faillite entre temps. Les temps devenaient durs et la situation se compliquait pour Fama. Loin d’être fataliste, elle décide de venir en aide à son mari en s’activant dans le commerce et la restauration. Avec ses petites économies, elle subvenait aux besoins de sa famille. Plus tard, elle va s’installer devant le portail du Groupe Scolaire Inchallah pour vendre le petit déjeuner aux élèves, et ce depuis 5 ans aujourd’hui. Cette proximité avec le temple du savoir a ravivé sa flamme pour les études. Finalement, elle décide de s’inscrire en candidate libre en suivant les cours à ses heures libres. Avec la compréhension de l’administration de l’établissement, elle assistait aux cours gratuitement, elle a été logée au registre des cas sociaux.

Femme au foyer, Courageuse et volontaire, elle a su allier travaux domestiques, petit commerce et études à l’école privée Inchallah de Thilogne. Aujourd’hui, son nom est sur toutes les lèvres, son parcours force le respect. Agée de 36 ans et étant restée 12 ans sans étudier, Fama Daff Dia a obtenu courageusement le BFEM cette année à l’issue des épreuves du second tour. Ambitieuse, et plus que jamais déterminée, elle a en ligne de mire le Baccalauréat. Après le premier diplôme universitaire, elle voudrait faire une formation en santé pour devenir Sage femme ou Infirmière…Un rêve qui a bien des allures de réalité.

Sudfmradio Matam

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Suicide : Mère d’une douzaine d’enfants, elle se jette dans un puits
Next post Médina- Cheikh Tidjane Ba ouvre les hostilités sur Bamba Fall: “Il a atteint les limites de ses possibilités…”