Statut : Les enseignants décisionnaires réclament un meilleur traitement

Les enseignants décisionnaires exigent la revalorisation de leur statut. Regroupés au sein d’un collectif, ils ont tenu ce vendredi un Sit-In devant les locaux de la Rts.  Tenant à bout de bras des pancartes sur lesquelles on peut lire : « Halte à la discrimination. Justice et équité ». « Enseignants de Mbour : Non à la discrimination ». « Nous exigeons une situation meilleure des enseignants décisionnaires partis à la retraite », ces enseignants s’offusquent contre le fait qu’ils peuvent « faire 20 ans et se faire dépasser en grade par un jeune fonctionnaire qui vient de boucler ses 7 ans ». Exigeant la suppression de « loi 0009 de 1967 signé par le président Senghor » qui selon eux est à l’origine des difficultés qu’ils sont en train de vivre, les enseignants de crier à l’injustice. « Ces injustices, ces iniquités se vont se voir dans tout le système éducatif, du préscolaire au secondaire. Partout l’enseignant décisionnaire retourne au grade le plus bas lorsqu’il change de corps, alors que tacitement, il devait bénéficier d’une promotion », s’offusque Amadou Camara Diéne, le coordonnateur du collectif des enseignants décisionnaires. Ayant reçu le soutien de Mbaye  Sarr, secrétaire national de la Sadef,   ce dernier de réclamer la suppression du décret 74 347 pour sortir de la situation précaire dans laquelle ces enseignants décisionnaire qui selon lui ne sont pas traités de la même manière que les fonctionnaires ». « Qu’on tende vers la suppression  pure et simple du corps des décisionnaires de l’éducation », souhaitent les enseignants qui réclament que l’Ipres et le Frn soient fusionnés.

 Mbaye GAYE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Frey de la classe 57-61 :« Yoff ne se laissera pas faire »
Next post Protection des LGBT : Le Conseil d’État français retire le Sénégal de la controversée liste des pays « sûrs »