add share buttons
October 19, 2021

Sortie de l’EP Pirates par Yelloword : Une farouche volonté de dynamiser le mouvement hip hop

Read Time:3 Minute, 55 Second

Le siège de Ziksen, sis à la SICAP Amitié  a   accueilli, samedi dernier, la séance d’écoute de l’EP titré Pirates. Une occasion, saisie par  le producteur et manager El Hadji Cheikh Niang dit Mémé et ses artistes, de revenir sur le contenu de cet opus de huit titres.  Le disque qui est sorti vendredi dernier, constitue pour les initiateurs une belle occasion de redynamiser le mouvement hip hop sénégalais. Composé des cinq artistes du label sur les sept que compte l’équipe, le collectif veut insuffler du sang neuf aux cultures urbaines. Ainsi Owidi ,Precious ,Fifty ,Rosa et Amira ont fait face à la presse pour dévoiler le contenu de ce disque qui contient huit titres.

La solidarité semble être le maître mot au niveau du label Yelloword. Créé par le rappeur confirmé Owdidi, ce dernier a décidé de s’allier à son manager El hadji Cheikh Niang dit Mémé pour en faire le producteur.

« Il faut savoir que Owdidi est un ami et à mon retour au bercail, il m’a contacté pour me demander de travailler avec lui. Il avait déjà créé le label Yelloword et il a décidé de me confier l’administration et la gestion de l’entité pour s’occuper exclusivement de sa carrière d’artiste. Il avait déjà signé avec tous les artistes du label qui sont au nombre de sept. Cependant cet EP de huit titres est le premier projet que nous avons finalisé. Seuls cinq artistes ont posé sur cet opus. Nous ambitionnons, clairement, de redonner un nouveau souffle à la musique rap au Sénégal » a clairement annoncé le manager et producteur de cette joyeuse bande.

Il faut donc comprendre que cet EP de huit titres est produit pour marquer officiellement la naissance du label. Ils veulent surtout marquer leur territoire et prouver à la face du monde qu’ils  sont décidés à bousculer l’ordre préétabli. Pour y arriver, ils ont produit chacun un titre et ont chanté ensemble sur trois sons. Le premier titre de l’album est « Génération selfie » qui est sorti uniquement en version audio. Ensuite il y a eu « Wakhi Doff » qui a une vidéo qui est déjà sur Youtube. Et pour annoncer la couleur le titre »call me later »  est sorti vendredi dernier pour marquer  officiellement le lancement de l ’EP. Les cinq autres morceaux du disque sont « Thiebou Dieune » chanté par Rosa, , »Jongama » interprété par Owdidi , , »Ciao » proposé par Précious, , »Bone » qui est un morceau de Fifty  et « I’m me. » qui est une création d’Amira.

Le titre sorti en vidéo est intitulé « Wakkhi Dof » attire forcément l’attention. Cette allusion à peine voilée au nouveau troubadour Pawlish Mbaye suscite forcément des interrogations.

« Comme tous les sénégalais nous avons remarqué que notre ami Pawlish Mbaye a théorisé et assumé ce concept de Wakhi dof qui lui permet de vivre décemment. C’est juste un constat et cela nous a forcément intrigués. Nous avons voulu attirer l’attention sur la gravité de ce phénomène en invitant les uns et les autres à procéder à une introspection et une autocritique bénéfiques à tous les niveaux.  » a annoncé Cheikh Niang.

Pour Owdidi ,il fallait effectivement s’arrêter sur cette nouvelle tendance qui consiste  à promouvoir la médiocrité . 

Nous avons vraiment voulu attirer l’attention sur ce concept lancé par Pawlish  Mbaye. Nous ne le blâmons pas et ce n’est pas un clash mais nous avons vraiment remarqué que cette tendance commence à gagner du terrain. Nous avons compris que cette trouvaille paye.  Il a même osé dire à feu Thione  Seck la légende  que « maintenant moi Pawlish je suis plus populaire que toi. Ce qui est affligeant et dommage à la fois. Il faut que les gens deviennent un peu plus sérieux. » a fait remarquer la tête de file du label.

Ces jeunes qui rêvent d’impulser du sang nouveau ont posé un premier jalon  en proposant une variété de rythmes et un cocktail sonore. Pour y arriver, les artistes ont valsé sur les genres avec des messages de conscientisation, de l’ego-triping mais aussi du fun.

 A la fin de la   séance d’écoute, les artistes ont tous exprimé le souhait de réussir à marquer les esprits et à laisser une belle empreinte au niveau du mouvement hip hop. Un vaste programme qui ne semble pas rebuter ces jeunes fougueux et déterminés. Pourvu que les fruits tiennent la promesse des fleurs.

Kadja TRAORE

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post La déclaration de Serigne Mbaye Sy Mansour qui a frustré les homosexuels
Next post Programme d’automisation économique de la ville de Dakar : Le maire Soham Wardini veut éviter aux femmes le syndrome des maitrisards-Boulangers