add share buttons
August 4, 2021

SOGUÉ DIARISSO : « LE CONFINEMENT STRICT N’A AUCUN IMPACT SUR LA VITESSE DE CIRCULATION DU VIRUS »

S’il y a une chose à éviter dans cette 3e vague qui menace le pays, c’est le confinement strict. Il est contreproductif, selon Sogue Diarisso. L’ancien directeur de la Prévention et de la Statistique, invité du JDD, ce 18 juillet 2021, révèle que « des études ont démontré que le confinement strict n’a aucun impact sur la vitesse de circulation du virus ». « J’ai regardé les chiffres qui sont tout simplement effrayants. Il y a une saturation des hôpitaux, des cliniques, le taux de positivité tourne autour de 35%. Mais lorsque vous êtes en face d’une chose qui est imprévisible, il faut mettre en place un dispositif de veille », a déclaré M. Diarisso.

LES VARIANTS ÉTAIENT PRÉVISIBLES

À en croire Sogué Diarisso, les variants de SARS COV 2 étaient prévisibles. Des spécialistes de la santé avaient prédit leurs existences du fait de la manière dont les vaccins ont été déroulés. « Quand ces grosses empoignades entre médecins avaient commencé sur l’efficacité ou non de l’hydroxychloroquine, j’avais essayé d’avoir un regard extérieur. Au fil de mes recherches, je suis tombé sur un anthropologue suisse de la Santé. Et il expliquait, qu’au fond, il y a un enjeu. C’est que si l’on reconnaissait l’hydroxychloroquine comme inefficace pour le traitement du Covid-19, on ne pourrait pas autoriser un vaccin qui n’a pas encore franchi toutes les étapes de validation. Le risque de vaccin, c’est que si l’on vaccine en période de pandémie, on peut se retrouver avec des variants. On est exactement dans cette situation. Il semble qu’il fallait privilégier le traitement. Certains traitements semblaient efficaces, hydroxy chloroquine par exemple », a-t- déclaré. à titre illustratif, rappelle M. Diarisso, « le Sénégal a pratiqué le traitement avec l’hydroxychloroquine et a obtenu des résultats probants. Il avait parmi les meilleurs résultats au monde. Nos partenaires français qui ne l’ont pas utilisés font parties des 25 pays qui ont les plus mauvais résultats au monde en termes de mortalité ».

Emedia

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Noyades à l’école sénégalaise de Banjul: les 2 derniers corps repêchés !
Next post Seydou Guèye : “Dans l’opposition, l’Apr n’a jamais été d’accord avec le bulletin unique”