add share buttons
June 22, 2021

SENEGAL-PRESSE-REVUE

LES JOURNAUX PRÉOCCUPÉS PAR LA DISPARITION D’UNE ÉTUDIANTE SÉNÉGALAISE À PARIS

Les journaux du week-end font le point sur l’enquête visant à retrouver Diary Sow, une étudiante sénégalaise portée disparue à Paris depuis six jours, tout en s’intéressant à la situation du Covid dans le pays.


‘’Diary Sow, le point sur l’enquête’’, résume ainsi L’Observateur à sa Une. Le journal souligne que plus les heures passent, plus la crainte du pire se fait sentir du côté de Paris où les enquêteurs français, les responsables du lycée Louis-le-Grand et les autorités diplomatiques et consulaires sont à pied d’œuvre pour la retrouver.


‘’Jusqu’à hier (vendredi) à 18 heures, aucune piste ne menait encore à la crack sénégalaise portée disparue depuis lundi’’, fait savoir la publication en précisant que l’inquiétude va crescendo et plonge la mission diplomatique accréditée à Paris dans la stupeur.


Le journal Enquête évoque de son côté une ‘’grosse inquiétude’’ au sujet de cette disparition et relève que la ‘’crainte gagne les cœurs’’.


Selon la publication, l’étudiante sénégalaise, deux fois de suite meilleure élève du pays au Concours général, n’a pas encore donné signe de vie. Disparue depuis le retour des fêtes de Noël, le service de gestion des étudiants sénégalais à l’étranger assure que les autorités sénégalaises et françaises suivent l’affaire de très près.


Le journal Libération relève un ‘’mystère total’’ au sujet de cette disparition qui a plongé le quartier Carrefour Malicounda et toute cette commune des faubourgs de Mbour (ouest) dans une situation indescriptible.


’’Tristesse, désolation, inquiétude, angoisse, peur : aucun mot n’est de trop pour décrire l’atmosphère qui règne chez la famille de la meilleure élève du Sénégal durant deux années de suite’’, fait remarquer le journal.


La propagation continue du nouveau coronavirus est l’autre sujet de préoccupation des journaux parvenus samedi à l’Agence de presse sénégalaise, à l’image du quotidien L’AS qui évoque un ‘’record macabre’’ en commentant les chiffres de l’épidémie rendus publics la veille par les autorités sanitaires (8 décès et 396 nouvelles contaminations).


Le quotidien croit même savoir que le Sénégal compte plus de morts que la Guinée Conakry, la Gambie et la Guinée Bissau réunis.


‘’D’après les dernières statistiques, les pays limitrophes s’en sortent mieux que le Sénégal en ce qui concerne le nombre de décès dû au Covid-19. Avec 446 morts depuis l’apparition de la maladie sur son sol, le Sénégal a enregistré beaucoup plus de décès que ses voisins’’, rapporte le journal.


Le Quotidien s’intéresse à la course aux vaccins et se fait écho de la ‘’piqûre de rappel’’ de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).


‘’La course aux vaccins contre le Covid-19 est lancée pour sauver l’humanité de cette pandémie. Face à cette situation qui montre la vulnérabilité des pays sous-développés, l’OMS a demandé aux pays riches de cesser de conclure des accords bilatéraux avec les firmes pharmaceutiques et de soutenir l’initiative COVAX visant à rendre démocratique l’accès aux vaccins’’, indique-t-il dans ses colonnes.


Pendant ce temps, Le Soleil confirme l’apparition de la grippe aviaire dans le pays et relève que 42.000 sujets et 2.723 œufs de consommations ont été déjà détruits. Selon le journal, un foyer du virus H5N1 est apparu à Pout, une localité de la région de Thiès (ouest) poussant les autorités à ordonner l’abattage de 42.000 pondeuses et la destruction de 2.723 œufs.


Sud Quotidien accorde la priorité à la politique en s’intéressant au débat sur le financement des partis politiques au Sénégal. Le journal pointe un statu quo autour de la question, ‘’’un mal entretenu par la majorité et l’opposition’’.


’’La question du financement des partis politiques remise au goût du jour par la menace de dissolution du parti PASTEF (opposition) brandie par le ministre de l’Intérieur, suite au lancement d’une campagne internationale de levée de fonds initiée par cette formation politique, ne semble pas s’inscrire dans l’ordre de priorité des acteurs politiques, alors qu’ils tiennent des rencontres de concertations autour du processus électoral en vue d’une amélioration du système démocratique sénégalais, déplore le quotidien du Groupe Sud communication.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Aly Haïdar sollicite l’aide des baye-fall pour l’érection de pépinières villageoises
Next post Dr Mamadou Ndiaye : «Nous n’avons pas encore rencontré de mutant, à ce jour»