SANGOMAR FPSO achève sa phase de construction au large des côtes

Read Time:2 Minute, 2 Second

Dans un document obtenu par Confidentiel Afrique, Woodside Energy a franchi une autre étape importante pour la phase 1 de développement du champ de Sangomar avec l’achèvement de la phase de construction de l’installation flottante de stockage et de déchargement (FPSO) qui sera déployée sur le champ au large du Sénégal.

Woodside a attribué le contrat de fourniture du FPSO à MODEC, Inc. en 2020. COSCO Shipping Heavy Industry (Dalian) Co. Ltd a terminé les travaux de coque et de marine, l’installation de la tourelle extérieure et du module de topsides et les travaux de conversion du navire. Les modules supérieurs ont été fabriqués par COSCO et par BOMESC Offshore Engineering Company Ltd. à Tianjin, et le système d’amarrage extérieur de la tourelle a été fabriqué par Penglai Jutal Offshore Engineering Heavy Industries Co. , Ltd (PJOE).

La directrice générale de Woodside Energy, Meg O’Neill, a salué les réalisations de MODEC, COSCO, BOMESC et PJOE dans l’achèvement des travaux de fabrication et de conversion.
« Les chantiers navals chinois ont obtenu d’excellentes performances en matière de sécurité tout au long de cette phase de construction, accumulant plus de 16 millions d’heures de travaux complexes sans perte de temps.

« Les équipes de construction ont également réussi à surmonter les difficultés liées aux déplacements et aux restrictions logistiques liées à la pandémie tout au long de 2021 et 2022, en veillant à ce que le FPSO respecte le calendrier de mise en service au champ de Sangomar à la fin de 2023 », a-t-elle déclaré.

 

Le navire est actuellement transféré au chantier naval Tuas de Keppel Offshore & Marine Ltd. à Singapour. Keppel complétera l’intégration des topsides et soutiendra les activités de précommande et de mise en service pour le FPSO.

 

Le FPSO est un Very Large Crude Transporteur converti et a été nommé d’après le premier président du Sénégal, Leopold Sédar Senghor. Elle aura une capacité de production de 100 000 barils de pétrole par jour.

 

La phase 1 de mise en valeur du gisement de Sangomar est actuellement achevée à 70% et constituera le premier projet pétrolier offshore du Sénégal. Le développement comprend le FPSO, 23 puits et l’infrastructure sous-marine d’appui, conçus pour permettre le raccordement des phases ultérieures.

 

Woodside est l’exploitant et détient une participation de 82% dans le projet, PETROSEN détenant les 18% restants.

 

Confidentiel Afrique

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %
Previous post Aliou Cissé : « C’est une victoire du collectif »
Next post Gestion des inondations : Serigne Mbaye Thiam dresse un bilan et dessine les perspectives