Révélation Mme Habré sur le Général Mahamat Idriss Déby :‘’Il n’est pas le fils biologique de l’ex-maréchal Idriss Déby’’

Fatime Raymonde Habré, épouse de l’ancien président du Tchad Hissène Habré, Mahamat Idriss Déby ‘’n’est pas le fils biologique’’  d’Idriss Déby Itno. Mahatmat a remplacé Déby le défunt maréchal à la tête du pay

L’épouse d’Hissène Habré est montée au front face aux événements au Tchad. Fatime Raymonde Habré affirme, selon une information reprise par SeneNews, que le Général Mahamat Idriss Déby ‘’n’est pas le fils biologique de l’ex-maréchal Idriss Deby, mais le fils d’un officier de l’armée tchadienne tardivement adopté par l’ancien président’’. ‘’C’est un fils adoptif, le fils non reconnu d’un ancien officier tchadien que tout le monde connaît qu’il a rencontré dans une caserne’’, a-t-elle précisé.

Mahatmat a pris le pouvoir après la mort d’Idriss Déby Itno, tué au front par des rebelles. Il est à la tête du Conseil militaire de transition (CMT). L’ex-maréchal avait passé 31 ans au pouvoir. Sa succession au pouvoir semble  se faire sous tension. Mahamat Deby est contesté par le peuple qui a manifesté ce mardi. Sa nomination ne rencontre pas l’adhésion de Zakaria Idriss Déby, son demi-frère.

Fatime Raymonde Habré a profité de l’entretien avec le site Dakar Matin pour régler ses comptes avec l’ancien président Déby Itno, non sans s’interroger sur la légitimité du chef de la junte tchadienne. ‘’Ce jeune garçon, quelle est sa légitimité ? Si c’est le clan qui est au pouvoir, il y a les enfants. Le choix de ce garçon, c’est un choix français. Pourquoi ? Parce qu’il était dans le contingent malien’’, explique-t-elle. Fatime Raymonde Habré y voit aussi un intérêt politique pour l’ancienne métropole. ‘’La préoccupation principale de la France, aujourd’hui, pour un Emmanuel Macron qui est déjà en campagne électorale, c’est de ne pas avoir une mauvaise surprise par rapport au G5 sahel, par rapport à la zone du Sahel qui est un élément de campagne électorale en France’’.Le couple Habré se réfugie à Dakar depuis 1990.

Après sa mort, un hommage appuyé a été rendu au président Déby peint sous les traits d’un ‘’ange, d’un rempart contre le terrorisme, un panafricaniste’’. L’ex-Première dame du Tchad ne s’est pas jointe à ce ‘’concert dithyrambique’’ en soulignant qu’il ‘’n’est ni un pacificateur ni un panafricaniste, mais un pion important dans la politique d’occupation de l’espace sahélo-sahélien’’. Pour rappel, c’est Idriss Déby qui avait renversé Hissène Habré du pouvoir, le 1er décembre 1990

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Previous post Douanes: Près de 3 milliards de francs en faux médicaments saisis depuis 2019
Next post Affaire Abdel Kader Johnson : Le procureur demande l’ouverture d’une enquête