add share buttons
June 20, 2021

RESPECT DES DROITS DES FEMMES : Aissatou Ndiaye et son équipe «balisent» la voie de la féminisation

Il est important que les jeunes filles leaders puissent comprendre le concept «féminisme» et aussi pourvoir porter les plaidoyers sur les questions liées aux besoins spécifiques des femmes afin de pouvoir défendre leurs droits. Pour y parvenir, YWA Sénégal vient de lancer de un projet ambitieux  qui compte en compte ces dits besoins.

Les jeunes activistes féministes jouent un rôle crucial au sein des organisations et des mouvements pour les droits des femmes à travers le monde. Ce sont elles qui soulèvent les nouveaux problèmes auxquels les féministes sont confrontées aujourd’hui. Leur force, leur créativité et leur adaptabilité sont vitales pour assurer la viabilité des organisations féministes.

Cependant  elles sont confrontées à toute une série d’obstacles particuliers, notamment l’accès limité au financement et au soutien, le manque de possibilités de renforcement des capacités et une augmentation considérable des agressions sur les jeunes défenseuses des droits humains. Ces obstacles entraînent un manque de visibilité qui rend leur intégration et leur participation effective au sein des mouvements pour les droits des femmes encore plus difficiles.

Aussi pour changer cette donne, YWA Sénégal a procédé, dimanche, au lancement d’un projet ambitieux de renforcement des capacités sur le féminisme et le plaidoyer. Intitulé « Amplifier la voix des jeunes féministes au Sénégal avec les clubs de jeunes filles leaders », ce projet vise à amener les jeunes filles leaders à mieux comprendre le concept féministe et à mener des plaidoyers pour la mise en œuvre des conventions et lois internationales ratifiées par le Sénégal et qui prennent en compte le respect des droits de la femme. Bénéficiant du soutien financier de Fonds Pananetugri, YWA Sénégal, selon sa présidente Aissatou Ndiaye, renforce son appui aux acteurs et actrices du changement (aux jeunes filles leaders). « Par ce projet, beaucoup de jeunes filles leaders seront formées à travers des actions visant à augmenter l’engagement citoyen, politique, féministe en faveur de leurs droits, notamment l’accès à une bonne méthode de plaidoyer ». En effet, YWA Sénégal est convaincu que les avancées en faveur des droits des jeunes filles et des femmes constituent un levier déterminant pour une société juste, durable, égalitaire. « Ces avancées ne pourront se produire que s’il existe une société civile capable de conduire des actions collectives impactantes », mentionne Aissatou Ndiaye.

Ainsi, les bénéficiaires du projet auront, durant une période de 6 mois, des sections de renforcer les capacités de faciliter la participation des jeunes filles leaders aux débats visant à promouvoir le plaidoyer et le féminisme.

Créer une synergie d’action visant à l’amélioration, à la sensibilisation. Cette vision de l’innovation correspond ainsi à une voie de transformation vers une société plus équitable, plus durable, une façon de faire émerger de nouveaux modèles de développement social. 

Kadja TRAORE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post
Next post Menaces de mort et cyber harcèlement: Les syndicats de la presse française soutiennent Maty 3 Pommes