add share buttons
June 19, 2021

RELANCE DU TOURISME ET EMPLOYABILITE DES JEUNES A MBOUR : La commune de Malicounda anticipe l’ouverture du cordon hôtelier de pointe Sarène

Le maire de la commune de Malicounda souhaite que la plus part des travailleurs du cordon hôtelier du site de Pointe Sarène soient issus  de sa commune qui abrite le site touristique. Profitant de la visite du directeur du groupe hôtelier espagnol  RIU,  Maguette Séne  a  effectué une visite du chantier  avant de faire visiter à son hôte l’école de formation en hôtellerie de la commune, sis à Nianing.

Le site de Pointe  Sarène qui couvre une superficie de 110 ha est programmé pour être le futur site balnéaire le plus attractif  du Sénégal. Ce nouveau site où les chantiers commencent à sortir de terre va accueillir des milliers de touristes venus du monde entier. D’ailleurs, le maire de la commune de Malicounda où se trouve le site, plus précisément au niveau de la partie sud dans le village de Pointe Sarène,  a saisi l’occasion pour présenter au Directeur général du groupe hôtelier espagnol  RIU l’école de formation aux différents métiers en hôtellerie. Car conscient qu’avec l’existence d’un site aussi important en capacité d’absorption d’emplois, ce serait un risque énorme  que les populations ne bénéficient pas de l’emploi car dans l’avenir la frustration des villageois chômeurs pourrait entraîner une révolte et une pauvreté conduisant à l’insécurité. Or un tel fait va donc galvauder le principe d’érection du site où des centaines de milliards sont investis.  

 Pour l’actuel Directeur général  du Centre des Œuvres Universitaires de Dakar, la venue du Directeur général  de RIU est une occasion pour lui expliquer qu’au niveau de Malicounda, les populations sont prêtes à travailler pour accompagner le projet conçu par le Président de la République afin de relancer le tourisme balnéaire. «Nous avons effectué une visite avec le Directeur général de RIU qui est une chaîne d’hôtels du club espagnol. Avec l’avancée des travaux,  j’ai été ému. La construction est splendide et rapide. Avec l’ouverture de cet hôtel,  nous osons espérer que bientôt le tourisme va connaitre un nouvel envol» a soutenu Maguette Séne.

 Au niveau du site,  les chantiers sont très avancés. Une colonne de bâtiments construits en 2ième et 3ième étage  forme deux lignes parallèles de plus d’une centaine de mètres. Ce site qui a une ouverture maritime  d’où  s’échappe l’air marin a une plage de plusieurs dizaines de mètres.

            Afin d’éviter de transporter les problèmes de Saly, le site de Pointe Sarène est conçu pour résister à l’érosion côtière. Cette chaîne d’hôtels bénéficiant d’une plage où la brise de mer donne une idée sur l’endroit paradisiaque,  est construite  pour être un véritable site de villégiature.

Pour éviter que les jeunes de la commune ne sombrent dans un chômage endémique comme ce fut le cas avec Saly (qui était autrefois un village dans la commune de Malicounda) où les autochtones n’avaient pas bénéficié des installations hôtelières sauf qu’ils étaient employés dans le secteur du gardiennage, Malicounda a pris les devants cette fois. Ainsi depuis deux ans, la mairie sous le contrôle de l’Ecole nationale de formation en hôtellerie,  a construit une école qui forme sur les différents métiers dans ce secteur. L’occasion faisant le larron, le maire a profité de la présence au Sénégal du Directeur général de RIU, Arnault Dubli, pour effectuer une visite de l’école de l’hôtellerie de la commune. En à croire à l’édile de la Malicounda, Maguette Séne «c’est pourquoi nous avons profité de la venue du Directeur de RIU pour l’amener au niveau de notre centre de formation en hôtellerie pour lui faire une visite du centre. Car depuis deux ans, nous avons commencé la formation des jeunes de la commune. Ceci a permis de faire une anticipation pour que dès que l’hôtel va démarrer nous aurons des enfants de Malicounda qui seront en mesure d’y  travailler. Ceci permettra au Directeur de savoir qu’au niveau de la commune nous avons des gens qui ont la formation pour travailler dans les hôtels. Toutefois,  nous ne disons pas que seuls les enfants de la commune ont le droit d’y travailler car c’est un projet conçu par le Président de la République pour relancer l’économie du Sénégal. Mais une chose est claire, plus proche plus accessible. C’est pourquoi nous avons pris les devants et nous avons là pris la décision d’éviter de rester dans un coin jusqu’à l‘ouverture pour venir arborer des brassards rouges en disant que nous n’avons pas de travail » a soutenu l’édile de la ville. Autrement dit, cette anticipation pour l’employabilité des jeunes de Malicounda évitera à la population apte de travailler d’arborer des brassards rouges  afin d’exprimer leur mécontentement.

Cerise sur le gâteau, la construction de cette chaîne d’hôtels s’accompagnera du bitumage d’une route de contournement de la ville de Mbour confrontée à des problèmes d’embouteillage de désenclaver presque le reste des villages de la zone sud. Cette nouvelle voie bitumée va relier l’autoroute à péage à partir du village de Keur Balla au site de Pointe Sarène en traversant des villages de  Malicounda Sud comme Sarène, Sinthiou Mbadane Sérère, Ganiabougou , Mbouléme, Sinthiou Keïta pour passer derrière Gourel et rejoindre les Résidences de Nianing avant d’arriver au niveau du site de Pointe Sarène. En plus du désenclavement, cette voie de contournement permettra donc aux usagers  de faire en moins d’une demi-heure la navette entre l’Aéroport International de Diass et le site touristique. 

Lemandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Diattara sur les dérives des réseaux sociaux : “Certains persistent à vouloir en faire une arme de destruction de la dignité humaine”
Next post CANDIDATURES A TOUT VA DANS LA COALITION PRÉSIDENTIELLE : Quand on fait fi des directives de Macky