add share buttons

QUAND LA SAISON TOURISTIQUE COINCIDE AVEC LA CAMPAGNE ÉLECTORALE

Read Time:2 Minute, 22 Second

La Gambie est en pleine saison touristique. Celle-ci a démarré depuis octobre dernier. La ville est remplie de touristes, entre Bijilo et la station balnéaire. Fuyant les rigueurs du froid glacial, sévissant en Europe, ils ont choisi la destination Gambie pour y passer des vacances ensoleillées. Hormis les conditions météorologiques, la langue (anglais) plaide en faveur de cette ancienne colonie anglaise. Très décontractés, certains se promènent torse nu.

En chemise et short, Ian Francis s’avance en s’appuyant sur une canne, sur la très fréquentée station balnéaire. Le Britannique, âgé de 78 ans, apprécie l’hospitalité africaine. Il vient en Gambie depuis une quinzaine d’années.

« J’habite dans une zone où il fait très froid, cette période. J’ai choisi la Gambie qui est d’abord un pays anglophone. Je ne me sens pas trop dépaysé. Je fréquente la Gambie depuis quinze ans. C’est un pays que j’apprécie », explique-t-il, d’un ton enthousiaste.

La saison touristique coïncide avec la campagne électorale. Mais celle-ci indiffère le septuagénaire. « Je n’ai aucun a priori. J’attends juste les résultats. Pourvu que tout se passe bien », prie-t-il, au micro d’Emedia.

Par contre, ajoute-t-il : « Barrow a vécu en Grande Bretagne. Il connait la vie là-bas. Il semble qu’il soit plus enclin à respecter la démocratie ».

Trouvés sur la terrasse d’un café, sirotant, chacun, un verre de coca rempli de glaçons, Blanda Bärbel et son époux ne souhaitent pas, eux, s’exprimer sur la présidentielle. Mais, le couple de Néerlandais ne se fait pas prier pour parler de ce qui les attire dans ce pays.

« La Gambie est un pays magnifique. Les gens sont hospitaliers et les conditions climatiques sont parfaites pour nous. Nous apprécions notre séjour », s’extasie la dame. Le couple y effectue le voyage depuis plus de dix ans.

Un autre couple d’Anglais a atterri hier. Après une longue promenade, ils semblent avoir l’embarras du choix parmi les restaurants. Déjà, soutiennent-ils, « nous avons choisi la Gambie parce que ce pays remplit les critères que nous recherchions, hors de nos lieux de vie habituels. On a voulu sortir de la routine, découvrir un autre environnement et une autre culture. En plus, on est à quelques heures de vol de chez nous. Nous avons aussi constaté la chaleur humaine ».

En Gambie, le tourisme représente plus de 20% du Produit intérieur brut (PIB). C’est le principal pourvoyeur de revenus.

Ces deux dernières années, le secteur a souffert de l’impact de la Covid-19. Dans un précédent reportage d’Emedia, donnant la parole aux acteurs de l’artisanat, ces derniers poussaient un ouf de soulagement, après la reprise. Ils déplorent juste la concomitance avec la campagne présidentielle en cours.

Emedia

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Centrafrique: les réactions indignées se succèdent après la sortie de prison d’Hassan Bouba
Next post Dette de 294 millions du cosama : Le navire sénégalais Djilor saisi en espagne