add share buttons
June 20, 2021

PROPOS DU PRESIDENT SUR LA CHERTÉ DU PEAGE : L’opposition brocarde Macky et ses affidés

L’opposition n’a pas fait dans la langue de bois sur les propos du président de la République par rapport à la cherté du péage. Pastef, Act de Abdoul Mbaye, Reccu Fal Macky… ont tiré à boulets rouges sur Macky avant de lui remonter les bretelles. 

Les propos tenus par le président Macky Sall sur la cherté du péage continuent de faire grincer les dents. Les réactions se multiplient pour dénoncer ces propos. Dans une tribune rendue publique largement partagée sur les réseaux sociaux, le leader de Pastef/Les Patriotes a condamné ces propos. «Tristes propos sortis de la bouche d’un homme élu par un peuple pour assurer une offre de biens et services publics satisfaisante et équilibrée à tous. Au-delà de la forme, déplorable comme souvent, monsieur Macky Sall a totalement faux dans le fond», analyse Ousmane Sonko, qui estime qu’une autoroute n’est pas forcément payante car partout dans le monde, il existe des réseaux gratuits de qualité à côté des péages ». De l’avis du patriote en chef ce que le chef de l’Etat ignore, c’est que les concessions d’autoroutes n’exonèrent pas les pouvoirs publics (États et collectivités locales) de leurs responsabilités par ailleurs, mais au contraire, doivent leur permettre de mieux se consacrer à l’amélioration des infrastructures secondaires. Sur le cas de l’autoroute à péage Dakar-Diamniadio, Sonko trouve qu’«il s’agit d’une grosse arnaque contre le citoyen sénégalais». Il en est de même pour le leader de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (Act). Sur sa page twitter, Abdoul Mbaye signale : « Le Président Macky Sall n’a pas encore compris que le péage en autoroute n’est pas le choix de la qualité mais rémunère un investissement privé qui propose un gain de temps », a dit l’ancien Premier ministre. Il reste persuadé que l’État normal continue de devoir des routes bien construites et bien entretenues aux usagers. «Les routes avec des trous mettent en cause la sécurité routière provoquant parfois des morts. C’est l’option que Macky Sall réserve à ceux qui ne peuvent payer le péage. Pauvre Sénégal ! Où est donc passé l’Etat protecteur ?», déplore Abdoul Mbaye. Idem pour Abdou Mbaye du mouvement Reccu Fal Macky qui estime : «Voilà le résultat quand on a élu un président qui n’a aucune compassion à l’égard de ses populations, un président qui ignore que l’autoroute à péage ne sert pas seulement de faciliter la fluidité du trafic mais c’est le plus important c’est de permettre aux travailleurs habitants des villes satellites de la capitale comme Diamniadio, Thiès, Khombole et Mboro de pouvoir venir travailler à Dakar et rentrer. Pour lui, «Macky Sall n’a aucune considération ni de compassion à l’égard du pauvre sénégalais .Pire il a réussi à créer deux types de sénégalais le premier est son militant ou son allié qui peut bénéficier des avantages de l’État ,le second est le citoyen lambda qui est marginalisé et relégué au second plan». S’adressant à ceux qui dénoncent la cherté des prix du péage, le président Macky Sall leur a demandé de prendre la route de Rufisque. Le président Macky Sall estime que l’autoroute à péage n’est pas le seul endroit où on peut circuler pour se rendre en banlieue. «Si vous ne voulez pas payer, il y a une route alternative à côté », a répondu le chef de l’Etat à une interpellation de Mademba Sock, Secrétaire général du Sutsas, au cours de la cérémonie de remise des Cahiers de doléances.

LeMandat

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post ENTRE MAUVAIS TRAITEMENT ET RETARD DE SALAIRE : Dans l’enfer d’ une domestique
Next post JOURNEE MONDIALE DE LA LIBERTE DE PRESSE : Diagnostic des maux du secteur