add share buttons
June 20, 2021

PROMOTION DE L’ENTREPRENARIAT AGRICOLE : Le Collège des jeunes du CNCR ouvre ‘’ses villages’’

Le meilleur moyen de mettre un terme à l’accaparement des terres du monde rural est de pousser les jeunes et les femmes à les valoriser en pratiquant l’exploitation familiale. Pour donner vie à cet ambitieux projet, le Collège des jeunes du Conseil national de concertation et de coopération des ruraux (CNCR) a lancé le concept ‘’Village de l’entreprenariat agricole rural’’.  Ainsi, la célébration de la 4e édition du Festival alimenterre a été mise à profit par les jeunes du CNCR pour tenir un panel sur le thème ‘’Inciter les jeunes à rester ici et travailler et réussir par une insertion dans l’agriculture en misant sur l’exploitation familiale’’, pour présenter le projetau public. Selon le président du Collège, Alioune BabaraDiongue, le Sénégal compte de vastes terres fertiles et, avec ses abondantes ressources hydriques, a tout pour créer des emplois décents dans le monde rural. Cependant, déplore-t-il, ‘’beaucoup, les jeunes ne considèrent pas l’agriculture comme un secteur rentable et bon nombre d’entre eux partent s’installer en ville, car il y a trop peu d’autres possibilités d’emploi en milieu rural. D’autres mêmes risquent leur vie en s’abonnant l’émigration clandestine’’.

Aussi, l’objectif principal du ‘’Village de l’entreprenariat agricole rural’’ est de donner aux jeunes les informations sur les institutions de l’Etat qui prennent en charge le financement des projets agricoles, telles que Agri-jeune. ‘’A travers ce concept, nous comptons également sensibiliser les jeunes et femmes sur l’importance de valoriser la terre’’, décline-t-il.

D’après Alioune BabaraDiongue, le projet vise à lever les obstacles auxquels se heurtent les jeunes agriculteurs et à renforcer leurs capacités en agrobusiness, en agro-industrie et en marketing pour accroître leurs débouchés. Il a pour vocation d’aider les jeunes qui se lancent dans l’agriculture par divers moyens : formations techniques, vulgarisation agricole, accès au financement et services de développement de liens commerciaux. Des activités spécifiques seront organisées pour promouvoir l’esprit d’entreprise.

Le projet compte mobiliser et former de petits agriculteurs pour améliorer les pratiques de culture et d’élevage ; favoriser le développement de la chaîne de valorisation ; promouvoir l’atténuation des changements climatiques et les stratégies d’adaptation ; et amener les agriculteurs à s’organiser pour améliorer leurs techniques de marketing.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post Semaine de l’Environnement et du développement durable à Saint Louis: Le Théâtre « pour repousser l’avancée de la mer »
Next post Criminalité faunique : La chasse aux trafiquants de peaux de léopard se poursuit au Sénégal oriental !