add share buttons
October 27, 2021

Procès des acteurs de “cirque noir”: leurs explications sur les scènes incriminées

Read Time:2 Minute, 25 Second

Les acteurs de la série “Cirque Noir” ont été finalement jugés hier, devant la barre du tribunal des flagrants délits de Dakar, pour des faits d’outrage public aux bonnes meurs et de diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

A la barre, les mis en cause ont tout reconnu, selon les Echos. Seulement, ils précisent qu’ils voulaient faire un film très polémique pour que leur chaîne YouTube soit plus visitée afin qu’elle puisse générer de l’argent. Et Selon “Les Echos” A. Ndiaye, premier à passer à la barre. Il a reconnu avoir fauté, avant de se confondre en excuses.

«On a tourné des scènes obscènes. Je reconnais que c’était une erreur. Dès que je m’en suis rendu compte, j’ai supprimé les images. Malheureusement, le lendemain, j’ai vu Adamo dire qu’il détenait dans son compte Instagram la bande annonce que j’avais publiée. Il exhortait ceux qui ne l’ont pas visionnée à aller la visualiser là-bas. J’ai demandé à des connaissances sur Instagram de la supprimer. J’avoue que sur l’une des images, Christine était nue. Et dans une autre, elle était en sous-vêtement. La bande annonce a généré 200.000 vues. J’ai posté la vidéo sur ma chaîne YouTube», narre-t-il.

C. Mendy, actrice principale, explique à son tour: «J’ai joué le rôle d’une fille de meurs légères. Et dans une des séquences du film, on voyait que Mouhamed et moi entretenions une relation sexuelle. Alors que ce n’était qu’une fiction, puisqu’il n’y a jamais eu de pénétration sexuelle», a-t-elle confessé à la barre.

«Dès la publication, des membres de leurs familles les ont appelés pour s’offusquer. Il faut rappeler aux prévenus que nous sommes en terre sénégalaise. Un pays religieux. C’est une somme d’échecs qui a abouti à ce qui vient de se passer. lls ont voulu choquer et ils y sont arrivés. L’intention coupable en ce qui les concerne ne fait aucun doute», a martelé le procureur, avant de requérir 2 ans de prison ferme contre Adama Ndiaye et 2 ans dont 1 an ferme contre les autres prévenus.

Le pool des avocats de la défense a sollicité une application bienveillante de la loi pénale contre eux, même si certains ont souhaité la relaxe des autres du chef de diffusion d’images contraires aux bonnes meurs, à l’exception d’Adama Ndiaye. «Nous faisons le procès de jeunes artistes. On est en train de vous demander de condamner une fiction. On ne vous demande pas de condamner un fait réel», a précisé Me Khadim Cissé. À la fin de sa plaidoirie, le juge a renvoyé l’affaire pour jugement rendu le 3 septembre prochain. contraires aux bonnes moeur.

Pour rappel, c’est suite à une plainte de l’Ong Jamra que ces prévenus ont été interpellés par la Division spéciale de la cybersécurité. Ils avaient en effet mis en ligne une bande annonce dans laquelle les scénes décrits ont été jugées pornographique par beaucoup.

Happy
Happy
0 %
Sad
Sad
0 %
Excited
Excited
0 %
Sleepy
Sleepy
0 %
Angry
Angry
0 %
Surprise
Surprise
0 %

Average Rating

5 Star
0%
4 Star
0%
3 Star
0%
2 Star
0%
1 Star
0%

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post CANADA : Un Sénégalais meurt noyé dans une piscine
Next post Lat Dior: Me Augustin Senghor dévoile la nouvelle pelouse des Lions