add share buttons
June 23, 2021

PÉDOPHILIE A OUAKAM : Les mesures conservatoires de l’Etat

Habibou GUEYE, maitre coranique de Ouakam a fait face au juge ce lundi après son arrestation pour acte de «pédophilie» sur beaucoup d’enfants dans son daara, alors que sa mission était de leur enseigner le Saint Coran.

Pendant ce temps, l’Etat, à travers la Direction  de la Protection de la Petite enfance, annonce une enquête sur le terrain. Une visite médicale et une prise en charge psychosociale seront faites au besoin pour les enfants victimes. «C’est un fait qui est à déplorer d’autant que nous ne cessons de sensibiliser, d’interpeller et de prévenir sur les questions de maltraitance des enfants d’une manière générale. Dans ce genre de cas, la justice est automatiquementsaisie. L’auteur des faits a été interpelé, entendu et déféré», a fait constater lundi Niokhobaye DIOUF, Directeur de la Protection de la Petite enfance sur IRadio.

La nounou de l’Etat souligne qu’en relation avec le comité départemental de Protection de l’Enfant, dont ilesten contact avec le préfet de Dakar et le sous-préfet des Almadies, de voir quelles sont les mesures conservatoires :«D’abord aller au niveau du daara, nous enquérir de la situation des enfants qui sont sur place ; au besoin même procéder à une visite médicale de tous les enfants (garçons et filles), leur apporter un appui psychosocial. Ensuite, élaborer un plan de prise en charge», a envisagé M. DIOUF précisant que la Direction de la Protection de la Petite enfance est dans ce travail partout où ce genre de cas lui est signalé.

«L’autre question, dit-il, ce sera certainement le suivi de la question, de voir aussi dans l’environnement de ces daaras s’il n’y a pas d’autres daaras, voir qu’est-ce qui se passe».  

Niokhobaye DIOUF ajoute dans la foulée que le Sénégal s’achemine vers la réalisation du vœu du chef de l’Etat de retirer tous les enfants de la rue au mois de mars prochain sur la base d’une feuille de route qui prend en compte l’assainissement des daaras.

Raymond Apéraw DIATTA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Previous post DOUDOU WADE, SG ADJOINT DU PDS : «La Cour des comptes doit examiner les fonds politiques de la Présidence»
Next post COPEOL EN CRISE : Le DG accuse l’Etat du Sénégal